×
google news

Pourquoi choisir l'haptonomie pour préparer son accouchement ?

Vous êtes enceinte ? Félicitations… Mais avec la grossesse arrive aussi son lot de choix tous plus délicats pour bien vivre ces neuf mois.
Entre le suivi, le prénom, le mode de garde ou d’alimentation, il est un choix primordial pour un accouchement réussi : sa préparation.

Alors que nos grands-mères ne l’imaginaient même pas, que nos mères l’envisageaient parfois, la préparation à l’accouchement est devenue en moins de 30 ans un incontournable de l’aventure « grossesse ».
Et, en s’imposant à quasi toutes les femmes, cette préparation s’est aussi enrichie, multipliée de méthodes diverses et variées.

Faire son choix n’est pas toujours facile.
Une préparation classique ? En piscine ? Du yoga ? Plutôt de la sophrologie ? Le chant prénatal ? Elles ont toutes fait leurs preuves.
Et chacune s’adapte aux envies, aux vies des futurs parents et à leurs besoins.
Alors, lorsque le papa désire s’investir encore plus loin dans cette aventure, pourquoi ne pas se tourner vers l’haptonomie ? Cette « science de l’affectivité », comme l’a définie Frans Veldman, chercheur néerlandais qui l’a développée après la Seconde Guerre mondiale, est basée sur la relation.

Et dans le cas de l’haptonomie néonatale, du contact avec le fœtus, puis le futur bébé.
Par le toucher, la maman, mais aussi le papa, créent un lien avec l’enfant dès sa conception… ou quelques semaines après.
Il est recommandé de commencer l’haptonomie tôt : vers le 4e ou 5e mois de grossesse, ça reste possible un peu plus tard.
Le papa joue un rôle fondamental dans cette préparation : c’est lui qui ouvre à bébé le « giron » de la maman vers l’extérieur.
Si le père n’est pas présent, un tiers peut être choisi.
Mais Catherine Dolto, psychothérapeute qui relaie la discipline de Frans Veldman disparu, a pour habitude de dire qu’il serait néfaste de pratiquer l’haptonomie en binôme mère-enfant.
Dans les faits, le contact tactile, le toucher est particulièrement au cœur de cette relation père-mère-enfant.
Mais rien n’impose : l’haptonomie invite, guide.
Les parents pourront donc non seulement proposer la bonne voie à bébé vers la naissance, mais aussi pour sa construction de vie : vers le monde extérieur.
Ouverture, confiance et autonomie sont pour mots clefs.
Une découverte… A vivre !

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media