×
google news

Chat à adopter : quelles sont les précautions à prendre ?

Un chat est une charge Il ne s’agit pas d’une peluche.
Même si vous pensez qu’un chat demande moins de présence qu’un chien, il n’en est rien.
Le chat réclame de l’attention, des soins, de la nourriture, des accessoires, etc.

Un chat peut vivre jusqu’à 20 ans.

Durant tout ce temps, il va vous coûter cher (nourriture, soins vétérinaires, maladies, etc.
).
Il va aussi vous coûter en présence.
Il est hors de question de le laisser en permanence seul.
Il est vivant, au même titre que vous et a besoin que l’on s’occupe de lui.
La première précaution est d’être responsable.
Le lieu d’adoption Si vous décidez d’acheter votre chaton en élevage, en animalerie ou chez un particulier, il y a quelques trucs à observer.
En élevage, le nombre de chats et de chatons ne doit pas être excessif.
Les bêtes doivent être en forme, les lieux doivent être propres.
Les mères doivent être à l’écart avec le chaton pour être tranquilles.

Lors de la visite, notez l’état de propreté des lieux.
En animalerie, vous aurez affaire qu’avec les chatons, vérifiez toutefois l’état de leur box.
Il ne doit pas y avoir d’excréments, les écuelles doivent être propres.
Si vous adoptez dans une SPA de France (ou plus généralement en refuge), les principes de précautions sont les mêmes.
Même principe chez un particulier.
Vérifiez bien que le carnet de santé du chaton vous est remis lors de la vente.
Pour les chats de race, l’inscription provisoire au LOOF doit également vous être donnée.
Un chaton ne peut être vendu avant l’âge de trois mois.
Les maladies Quel que soit le vendeur, votre chaton doit paraitre en bonne santé : propre, joueur, vif, etc.
Même si un chaton dort beaucoup, il ne doit pas rester prostré si vous l’entrainez à jouer.
Chez le chat, deux maladies sont mortelles.
On a longtemps pensé que si le chat ne sortait pas (ce qui est le cas d’un jeune chaton), il n’y avait aucun risque.
Or, à ce jour, on sait que le FIV et la leucose féline peuvent être de naissance.
Il faut donc que votre petit animal ait été testé par un vétérinaire (test FIV et test FELV).
Si vous ne voulez pas de mauvaise surprise, c’est obligatoire.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media