×
google news

Ferrari 458 Spider : avant l'essai, les considérations techniques

Partager sur Facebook

Ferrari a organisé une conférence de presse internationale en Italie (Émilie-Romagne) afin de présenter sa nouvelle Ferrari 458 Spider, et nous y étions.
Nous avons eu également la chance d’essayer sur route cette mythique voiture.
Mais avant de commencer à vous raconter nos impressions, nous avons préféré nous arrêter sur les détails techniques les plus significatifs de ce nouveau modèle.
Nous avions les ingénieurs de Ferrari sous la main, autant donc en profiter.
La Spider a été conçue avant la 458 Italia Coupé comme cela avait déjà été le cas pour la 360 Modena et la F430, étant donné la complexité majeure liée au châssis et au mouvement du toit.
Les premières expériences concernant le toit rigide en aluminium remontent à 2005 mais c’est seulement bien après qu’a été réalisé celui plus traditionnel que l’on connaît sur la California.
Pour développer ce nouveau modèle on est allé chercher dans les feetbacks des clients afin de trouver la direction de la satisfaction maximale.
Le client type de cette voiture est en effet très fidèle puisque 60 % d’entre eux possèdent déjà ou ont possédé une Spider.
Voici grosso modo ce qui ressort de l’étude : les clients veulent pouvoir utiliser quotidiennement l’auto, seuls ou avec un passager, avec une conduite sportive sans être agressive (une grande différence selon les experts de chez Ferrari), une exigence de confort, d’espace, d’ergonomie et de facilité d’utilisation.
Et c’est en considérant tous ces critères que la nouvelle 458 Spider est naît.
Avec son toit rigide, elle est capable de conjuguer le confort, un design exclusif, un poids light et en conséquences, de plus grandes performances.
Par rapport à la F430 Spider, qui pesait 70 kg en plus que la coupé, la 458 s’est limitée à 50 kg en plus, avec un gain de 25 kg seulement pour le toit, plus léger que la classique capote de toile.
Tout comme la 575 SuperAmerica, qui intégrait des montants latéraux à la structure globale, la 458 Spider décompose son toit en deux parties.
Le châssis a été renforcé et la rigidité structurelle s’est abaissée de 30 % par rapport à la coupé, sans variation entre toit fermé et ouvert.
Avec une ouverture du toit aussi curieuse, on a forcément été obligé de revoir en profondeur le design de l’auto à commencer par l’habitacle.
La couverture du toit a été étudiée de manière à ce que l’air circule correctement, les prises et les courants d’air fonctionnant grâce au moteur : le système entier d’aspiration a changé, tout comme l’aéro-dynamisme qui peut compter aujourd’hui sur un tout nouveau nolder, et un cx total de 0,335.
L’aéro-dynamisme avant n’a pas changé par contre, avec les petites ailes déformées et la gestion particulière des flux internes par le refroidissement.
Pour optimiser l’experience à ciel ouvert, la Spider a été dotée de pots d’échappement modifiés qui exaltent la sonorité du V8 de 570 ch.
On y a en outre introduit le pack HELE : gestion intelligente des ventilateurs, avec pompe air conditionnée et pompe essence, start-Stop et cartographie spécifique de la boîte de vitesse pour l’utilisation citadine qui permet de diminuer les consommations de 20% par rapport à la précédente F430, malgré une augmentation de 80 ch de puissance, avec une valeur moyenne de 11,8 l/100 km.
Ferrari a pris en compte l’utilisation différente de la Spider par rapport à la coupé.
On préfère ici le plaisir de conduire au côté extrême de la coupé.
Le logiciel de gestion des amortisseurs a d’ailleurs été revu.
Le setup Race met en valeur ces différences : on peut alors faire jouer les pneus qui répondent à un nouvel étalonnage et une transmission pour les changements de rapports plus rapides.
Cet Upgrade sera aussi offert aux possesseurs de la version précédente de la 458 Italia.
Les premières 458 Spider arriveront dans les garages des clients européens au mois d’octobre.
On prévoit une production annuelle d’environ 1500-2000 exemplaires.
Les responsables techniques et marketing ont exclu pour l’avenir le retour de la capote en toile, en tout cas en ce qui concerne les V8 à moteur central et aujourd’hui il n’est pas prévu une version avec toit en vitre transparent, justement à cause de la division en deux parties de l’élément.
La 458 Spider sera proposée à un prix de 226.
800 euros auxquels il faudra ajouter les personnalisations des coloris, équipements et autres accessoires.
Par exemple le kit de bagages sur mesure, développé pour exploiter au mieux la banquette sous les sièges.
L’espace est tel que l’on peut y loger un set de golf, élément que le client type de la Spider (pas nous donc) saura apprécier…

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Dix conseils pour visiter le musée Rodin autrement
Actualité

Dix conseils pour visiter le musée Rodin autrement

22 avril 2020
Les collections permanentes Avec l'aide d'un audioguide, vous parcourrez les collections permanentes dans le bâtiment principal du musée Rodin où vous pourrez admirer les sculptures de Rodin (Le Baiser) et…
Entire Digital Publishing - Learn to read again.