×
google news

Carte scolaire : le gouvernement s’en remet aux acteurs locaux

Partager sur Facebook

La carte scolaire est un outil d’identification et d’affectation d’un élève au niveau de son école et de son lieu d’habitation. Depuis quelques mois, un débat, qui concerne la suppression ou non de cette carte scolaire, s’est imposé en France. Le gouvernement s’est engagé dans la politique de mixité de l’école, mais hésite à prendre les devants. La refonte de la carte scolaire est en vue, mais tarde à voir le jour. Focus.

najat-vallaud-belkacem

Le recul du gouvernement

Depuis les attentats de Janvier, les parents d’élèves et les autorités en France prennent davantage au sérieux le problème d’affection des apprenants selon leur lieu de résidence. Le maintien de la carte scolaire a ressurgi et a créé des débats entre les acteurs de l’éducation et le gouvernement, qui entendent sauvegarder les valeurs de la république tout en mettant l’accent sur la sécurité des élèves. Les familles de leur côté veulent avoir le choix d’affecter leurs enfants dans les établissements de leur choix. La ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem ne donne aucune explication précise. « Je ne vais pas engager une énième refonte de la carte scolaire », voici sa réponse à ce sujet. Dans le but de diminuer la mixité sociale, les conseillers de la ministre sont en étroite collaboration avec une dizaine de départements pilotes dans la plus grande confidentialité. Cette démarche a pour but d’éviter de faire du bruit avec cette réforme, qui risque d’être explosive surtout avec l’approche des régionales, la droite va s’attarder à tous les coups sur ce sujet. Les acteurs locaux, de leur côté, ont préféré exposer leur engagement au grand jour. Source : mediapart.fr

L’optimisme des acteurs locaux

Ainsi dix-sept départements promettent de faire des essais pour le calendrier scolaire 2015-2016, parmi eux : le Doubs, la Haute-Loire, le Puy-de-Dôme, la Seine-Saint-Denis, la Haute-Savoie, la Loire, l’Hérault, la Meurthe-et-Moselle, le Maine-et-Loire, l’Eure-et-Loir, l’Indre-et-Loire, Paris, la Charente-Maritime, l’Ille-et-Vilaine, le Bas-Rhin, le Tarn et la Haute-Garonne. Cette décision est qualifiée de pragmatique et réfléchie, car la mixité doit être pratiquée à la base en tenant compte de la réalité locale. Des solutions personnalisées et sur-mesure doivent être apportées pour répondre aux besoins spécifiques. Mais même si cette méthode est salutaire, aucun acteur ne peut garantir sa réussite. Les élus locaux quant à eux ne s’aventurent pas sur ce sujet sensible et ne veulent prendre de risque politique. La communauté éducative préfère être optimiste en associant à cette expérimentation les collèges privés pour espérer des résultats positifs.


Contacts:
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Leggi anche

Dix conseils pour visiter le musée Rodin autrement
Actualité

Dix conseils pour visiter le musée Rodin autrement

22 avril 2020
Les collections permanentes Avec l'aide d'un audioguide, vous parcourrez les collections permanentes dans le bâtiment principal du musée Rodin où vous pourrez admirer les sculptures de Rodin (Le Baiser) et…
L'origine du tennis
Actualité

L'origine du tennis

22 avril 2020
Le jeu de paume (créé par des moines au XIIIe siècle en France) se jouait avec le décor et sa main. Mais fin du XVe siècle, les gants firent leur…
Où peut-on trouver des Mac reconditionnés ?
Actualité

Où peut-on trouver des Mac reconditionnés ?

22 avril 2020
Qu'est-ce-qu'un Mac reconditionné ? Définition Un Mac reconditionné est simplement un ordinateur Mac qui n'est pas vendu neuf par Apple, mais qui est passé par le service après-vente. Les Mac…
Quel est le prix du diamant en avril 2011 ?
Actualité

Quel est le prix du diamant en avril 2011 ?

22 avril 2020
La hausse des prix Si vous êtes un passionné de bijoux, un collectionneur ou tout simplement une personne qui travaille dans le monde de la diamantera. Peut être serez-vous intéressé…
Entire Digital Publishing - Learn to read again.