×
google news

Les nouveaux noms de domaines et les célébrités

Le Web comptait en 2014 plus de 200 millions de noms de domaine sur le Web. Si beaucoup se réjouissent de voir apparaître de nombreux nouveaux noms de domaines qui seront bientôt disponibles chez les fournisseurs comme 1&1 et apporteront un peu de diversité dans le marché de l’Internet où le .com régnait en maître incontesté, certaines personnalités et entreprises ont pris les devants pour éviter quelques mauvaises surprises et désagréments.

En effet, par peur de voir apparaître des sites avec leurs noms associés à des contenus pouvant nuire à leur image, ceux-ci achètent de nombreux noms de domaine et tentent ainsi d’éviter les tentatives de cybersquatting.

Extensions de domaines - Crédits : 1&1

Une multitude de possibilités

L’ICANN, dont vous pouvez voir le site ici et qui gère l’attribution des noms de domaine, a décidé de permettre la création de plus de mille nouvelles extensions de domaine. Ceci a pour but de renforcer le caractère universel d’Internet et de permettre à l’utilisateur d’identifier plus facilement le type de contenu qui l’attend sur un domaine donné. On y trouve donc des extensions faisant référence à une localisation telles que .paris ou .bzh, une activité avec des domaines comme .fly ou .banque ou encore un commerce avec .discount ou .deal. Mais certaines de ces extensions font référence à des contenus un peu plus exotiques, comme par exemple .porn ou encore .adulte ! Si on peut comprendre l’utilité de ces domaines qui nous permettront d’éviter certaines situations gênantes en présence de jeunes internautes, ceux-ci semblent affoler les grandes entreprises et les célébrités !

S’approprier des noms de domaine pour éviter des surprises !

À L’instar de Taylor Swift qui s’est empressée de payer pour posséder les domaines comme taylorswfit.porn ou taylorswift.adult, de nombreuses marques et célébrités ont préféré se prémunir face à des cybersquatteurs en dépensant quelques dollars pour mettre la main sur ces noms de domaines tendancieux. Certains sont même allés plus loin en protégeant également leurs enfants ! Cette idée est plutôt judicieuse et permet de leur éviter de devoir verser des milliers de dollars à des escrocs qui auraient profité de l’occasion. En dehors des domaines à caractère pornographique, les marques essaient aussi de se prémunir contre l’extension .sucks qui pourrait faire une mauvaise pub !

Un véritable business autour des extensions de noms de domaines

Certaines entreprises peuvent essayer de tirer d’immenses profits grâce à ces nouvelles extensions. C’est d’ailleurs ce qui inquiète de nombreuses personnes en ce moment avec l’extension .sucks ! Comme l’explique cet article, de nombreuses entreprises pourraient investir beaucoup d’argent pour ne pas voir apparaître un tel nom de domaine. Imaginez combien cela pourrait rapporter à celui qui le possèdera…

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media