×
google news

Projet initial de grande ampleur à la Gare du Nord transformé en une petite rénovation

Dans aucun cas le nom précédent n’a été mentionné ; aucune référence implicite. Le projet initial tant publicisé puis vivement critiqué, d’établir un centre commercial sur le côté est de la Gare du Nord, la plus grande gare d’Europe, a complètement disparu. C’est à peine s’il reste une trace dans les archives des projets annulés de la ville. Le bâtiment qui a pris sa place, situé sur le haut du parvis, côté faubourg Saint-Denis, est un grand hangar à vélos, « le plus grand de France », construit en bois et couvert de panneaux solaires. Quelques-unes des 1186 places étaient déjà occupées, le mardi 25 juin, le jour de l’inauguration.

Il est aussi important de remarquer que le verre de la lucarne provient des anciennes structures coulissantes de Beaubourg, comme l’explique Hélène Marbach, la directrice des travaux, aux officiels qui la suivent lors d’une brève visite de la gare. Le revêtement du bureau d’accueil du hangar provient des anciens planchers de l’immeuble détruit pour donner un peu d’espace à la gare routière.

Passer d’un ilot géant de consommation à un hangar à vélos construit avec des matériaux recyclés, selon les préceptes que l’architecte Raphaël Ménard, directeur de l’agence Arep, promeut obstinément : une telle transition a rarement été aussi radicale.

Pour être franc, la première étape de mise à jour de cette station fréquentée par 700 000 individus quotidiennement a inclu l’installation d’escaliers roulants supplémentaires et la modernisation de la signalisation. Par exemple, les directions pour Lille sont maintenant clairement indiquées dans le hall 1. Pour voyager vers Londres ou Bruxelles, on doit suivre le Union Jack qui est affiché sur les panneaux indiquant « Hall 2 ». L’accès aux trains en direction de Pontoise et de l’Oise est maintenant plus aisé. Le parvis a également été élargi, avec une seule voie de circulation traversant, tandis que les taxis ont été déplacés au sous-sol et à l’ouest du bâtiment.

Le deuxième volet de ce projet est prévu pour 2027. Les anneaux olympiques accrochés au plafond de la halle Duthilleul, qui est la plus récente, servent à rappeler que ces travaux devaient impérativement être terminés avant les Jeux de Paris en 2024. Ceci était l’un des défis majeurs du projet de Ceetrus, la société immobilière d’Auchan maintenant connue sous le nom de Nhood. Il y a seulement trois ans, ils étaient convaincus de pouvoir terminer les travaux à temps. Une autre préoccupation majeure était le coût du projet qui a littéralement explosé, passant de 600 millions d’euros à 1,5 milliard entre 2018 et septembre 2021. En somme, l’ajout de magasins et d’une salle de spectacle dans l’un des quartiers les plus peuplés de Paris n’était pas un choix logique.

L’initiative d’amélioration de la gare, initiée par le gouvernement mais pas financée correctement par pour la SNCF, ne s’arrête cependant pas là. Une première phase de 55 millions d’euros a été effectuée dans des périodes record – sans oublier les travaux exceptionnels effectués sur les rails – une deuxième est prévue pour 2027. La halle à vélos, bien que gracieuse, ne décongestionne pas le terminal transmanche. Jusqu’à 12 000 individus se rencontrent lors des jours de grande affluence. Des zones pour les passagers doivent être disponibles sur la mezzanine. Enfin, une autre halle devrait être érigée à côté du parking à vélos pour accueillir des services indispensables pour accueillir le public.
Il reste encore 8,1% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 994
Economie

Sibyle Veil soutient Adèle Van Reeth

15 juillet 2024
Dans un message publié le vendredi 12 juillet sur son compte X, Sibyle Veil, la dirigeante de Radio France, a témoigné son soutien à Adèle Van Reeth, la directrice de…
example 950
Economie

« Jouer à Avignon, malgré pertes financières »

14 juillet 2024
Malgré le fait que la majorité des troupes théâtrales perdent de l'argent en participant au Festival « off » d’Avignon, la salle grouille chaque année d'acteurs passionnés cherchant à attirer…
example 930
Economie

Craintes d’une bulle en intelligence artificielle

14 juillet 2024
Dans une récente publication, David Cahn, partenaire de Sequoia Partners, un pionnier du secteur d'investissement de la Silicon Valley axé sur la technologie, a mis en lumière une préoccupation importante.…