×
google news

« Françoise Joly convoquée pour licenciement TV5Monde »

Françoise Joly, la directrice de l’information à TV5Monde, pourrait elle aussi quitter son poste suite à la démission surprise d’Yves Bigot, le PDG de la chaîne, il y a moins de deux semaines. Joly a appris sa convocation pour un entretien préalable à un licenciement par la direction du groupe audiovisuel francophone, le mardi 4 juin. La date de l’entretien est fixée pour le 11 juin, mais les raisons de la convocation n’ont pas été précisées, ce qui confirme les informations de Télérama. Une partie des employés a appris la nouvelle le jeudi 6 juin à travers une réunion syndicale de la société des journalistes (SDJ). Jusqu’à présent, aucune annonce officielle n’a été faite en interne.

Bigot et Joly avaient une bonne relation de travail depuis que Joly a pris ses fonctions en 2019. Cependant, selon plusieurs employés anonymes, une « rupture » s’est formée entre eux à cause de « l’affaire Kaci ». En novembre 2023, Mohamed Kaci, un journaliste de la chaîne, a été convoqué par la direction suite à une interview houleuse avec un porte-parole de l’armée israélienne. Bien qu’il n’ait pas été sanctionné, Kaci a été réprimandé publiquement, causant un grand tumulte à l’intérieur de la chaîne. Selon certaines sources, Bigot n’était pas content que Kaci ait réussi à éviter une sanction, ce que Bigot, qui a été à la tête du groupe depuis 2012, nie catégoriquement. Il est largement considéré comme impopulaire en interne.

Il y a eu accroissement de tension entre le PDG et un cadre supérieur de l’entreprise, un incident survenu en janvier a intensifié cette animosité. A cette époque, les drapeaux incorrects du Cameroun et de la Guinée-Conakry avaient été montrés à la télévision, ce qui avait conduit à des excuses de la chaîne. Yves Bigot, le PDG, s’est même déplacé au Cameroun pour présenter ses excuses, et avait demandé à Françoise Joly de l’accompagner. Cependant, elle n’a pas pu le faire car elle était en congé maladie.

De plus, Mme Joly avait exprimé à M. Bigot ses préoccupations concernant l’implication possible de nations africaines dans le capital du groupe de télévision, une initiative endossée par le PDG. Récemment, la société a inclus dans sa stratégie pour 2025-2028 la possibilité que sept pays d’Afrique subsaharienne – le Bénin, le Gabon, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, la République démocratique du Congo et le Congo-Brazzaville – puissent posséder une part du capital de la chaîne. Cela a suscité des inquiétudes, notamment chez les correspondants, car certains de ces pays sont perçus comme hostiles à la liberté de la presse. Lorsque ces correspondants ont demandé des garanties d’indépendance, ils ont été soutenus par Mme Joly.

Environ 37,45% de l’article reste à lire et est accessible uniquement aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1584
Economie

« Rivalité Chine-Etats-Unis: L’Asie du Sud-Est gagne »

23 juin 2024
Mohamed Kamarulzaman avait vu une opportunité lucrative dans le secteur des composants électroniques, spécifiquement dans la fourniture de silicium polycristallin à la Chine. Ce composé est essentiel pour les semi-conducteurs,…
example 1564
Economie

« Trou d’air » touristique à Paris avant JO

23 juin 2024
Une pause précédant l'effervescence des Jeux : Paris connaît en ce moment un certain calme. En juin, les attroupements de touristes près de Notre-Dame semblent moins denses, offrant aux monuments…
example 1558
Economie

« Lancement d’Atacadao: Essor du Discount »

23 juin 2024
L'après Action néerlandais, Normal danois, Costco américain et Primaprix espagnol, une nouvelle chaîne de supermarchés à bas prix a fait son apparition en France. Cette fois, c'est le Brésilien Atacadão…