×
google news

« Succès vols low cost, bilan carbone France »

Un constat alarmant a été révélé par une étude réalisée par l’ONG Transport & Environment (T&E) le 19 avril: davantage d’avions en vol détériorent davantage le climat ! Le rapport révèle que l’activité aérienne, qui a retrouvé un dynamisme en 2023, a également entraîné une augmentation significative des émissions de CO2. Selon l’analyse des vols en provenance de la France par T&E, les coupables principaux de cette aggravation de la pollution sont les compagnies low cost.

En se basant sur le top 10 des transporteurs les plus polluants établi par l’ONG, on constate que Ryanair, Transavia et easyJet — trois compagnies à bas coûts — figurent parmi les quatre premiers. Notamment, bien qu’Air France devance largement les autres sur le territoire français, ce sont principalement les compagnies low cost dont Corsair, qui ont été responsables de l’augmentation des émissions de CO₂ des aéroports français. L’année dernière, on a enregistré une hausse de 10 % des départs aériens en France par rapport à 2022, soit environ 700 000 décollages. Pour être plus précis, près de 20,3 millions de tonnes de CO₂ ont été libérées dans l’atmosphère par les 2 000 départs quotidiens enregistrés en 2023, soit une augmentation de 12,5 % par rapport à l’année précédente.

D’après l’analyse de T&E, Transavia et Ryanair sont les plus mauvais contributeurs à la pollution. L’étude note que «Transavia et Ryanair ont largement dépassé leurs niveaux d’émissions de 2019». De plus, Volotea, une autre compagnie à bas coût présente en France, se trouve à la dixième place mais avec une hausse conséquente également. Cependant, easyJet est la seule parmi ces compagnies à voir ses émissions diminuer par rapport à la période pré-Covid-19.

La taille de la flotte de Transavia a presque doublée.

Transavia, une filiale à coût réduit d’Air France, a connu une augmentation notable de ses émissions de dioxyde de carbone (CO2) en 2023, selon les chiffres disponibles. Comparativement à l’année précédant la pandémie de Covid-19 (2019), ses émissions ont quasiment doublé avec une hausse de 90,9 %. Ceci ne signifie pas pour autant que cette compagnie aérienne low-cost pollue davantage que ses concurrents.

Cette hausse significative de la pollution est largement due à l’accroissement de la taille de la flotte de Transavia, qui est passée de 38 à 71 appareils entre 2019 et 2023. Quoique sa croissance ait été rapide, Transavia continue cependant de pointer derrière Ryanair et easyJet, les leaders en Europe sur le marché du low-cost. Ces dernières opèrent déjà entre 300 et plus de 500 avions, tandis que Transavia prévoit de maintenir sa flotte aux environs d’une centaine d’appareils.

Fait intéressant, l’expansion de Transavia s’est effectuée en partie aux dépens de sa maison mère, Air France. En effet, certaines des nouvelles routes opérées par Transavia étaient précédemment prises en charge par Air France. Celle-ci a d’ailleurs annoncé qu’elle quittera bientôt l’aéroport d’Orly, laissant ainsi le champ libre à sa filiale.
Pour lire le reste de cet article, une inscription est nécessaire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1218
Economie

« Vente de colis perdus à Tourcoing »

20 mai 2024
L'espace est décoré à la plus simple expression. On y trouve un hangar situé dans une zone un peu isolée de Tourcoing, des tables surchargées de paquets, une balance et…
example 1192
Economie

Grève 21 Mai: Trafic Perturbé Île-de-France

20 mai 2024
La SNCF a prévu une perturbation significative du trafic mardi, affectant principalement les trains de banlieue et le RER. Ceci est dû à une grève des cheminots franciliens avant une…
example 1163
Economie

Grève des transports Ile-de-France mardi

19 mai 2024
Un mardi sombre se profile à l'horizon pour les voyageurs en Île-de-France. La SNCF a déjà conseillé avant le week-end de profiter du télétravail après le lundi de Pentecôte, en…