×
google news

Course effrénée aux parts de marché

Le président de la société Les Mousquetaires, Thierry Cotillard, souligne l’importance des parts de marché dans le domaine du commerce de détail en France, qu’il qualifie de « nerf de la guerre ». Ces parts, qui représentent un chiffre d’affaires total de 134,8 milliards d’euros en 2023 (incluant les ventes de produits de grande consommation et de produits frais, selon NielsenIQ), sont l’objectif primordial pour les entreprises dans ce secteur.

Il faut noter que la hiérarchie actuelle démontre le développement notable des groupements de distributeurs indépendants. E.Leclerc est en tête avec une part de marché de 23,8% selon l’Institut Kantar (chiffres arrêtés au 18 février), suivi de Les Mousquetaires avec 16,3% et Système U à la quatrième place avec 11,9%.

Dans le marché des hypermarchés, on trouve une concurrence entre deux grandes forces. D’une part, il y a les enseignes comme E.Leclerc, Intermarché et U qui détiennent plus de la moitié du marché. Ces sont gérées par de petits entrepreneurs qui possèdent un ou plusieurs magasins et sont affiliés à un groupement.

Historiquement, certains groupes intégrés dominent le secteur du commerce de détail, tels que Carrefour qui est deuxième avec 19,7% du marché, Auchan en cinquième position avec 8,6% et Casino en septième position avec 5,7%. Ces entreprises reposent sur un modèle économique dans lequel elles possèdent un réseau de magasins gérés par des directeurs salariés appliquant les directives du siège. Frédéric Valette, chef du département de distribution de l’Institut Kantar, remarque une augmentation des distributeurs indépendants depuis une dizaine d’années, une tendance qui s’est accélérée ces derniers mois.

Parmi ces acteurs de la distribution, E.Leclerc se démarque particulièrement avec une progression de 1 point de part de marché dans l’année courante, comparativement à une croissance annuelle précédente entre 0,2 et 0,4 point. La situation d’inflation très élevée a permis à E.Leclerc de se distinguer de ses rivaux en maintenant sa stratégie de prix bas, à la fois dans ses messages publicitaires et ses offres en magasin. De plus, certains fournisseurs insinuent également qu’il a bénéficié en 2023 de sa centrale d’achats située à l’étranger. Quoi qu’il en soit, le fait est que E.Leclerc renforce sa position de leader chaque année depuis qu’il a surpassé Carrefour en 2013.

La suite de cet article est destinée aux abonnés, avec encore 64,89% à lire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1605
Economie

Semaine décisive pour l’avenir d’Ascometal

27 mai 2024
C'est comme une onde de choc en Lorraine et dans la Loire : le groupe siderurgique italien Acciaierie Venete a informé, le jeudi 23 mai, via une correspondance très détaillée,…
example 1604
Economie

Maroc: Cible des investissements chinois

27 mai 2024
Six entreprises chinoises cotées - BTR New Material, CNGR Advanced Material, Gotion, Hailiang, Shinzoom et Tinci, toutes spécialisées dans la fabrication de batteries pour voitures électriques, ont indiqué leur intention…
example 1573
Economie

Douze blessés après turbulences sur Qatar Airways

26 mai 2024
Le dimanche 26 mai, un vol de Qatar Airways, QR107, reliant Doha à Dublin a rencontré des turbulences majeures lors de son passage au-dessus de la Turquie, causant des blessures…
example 1543
Economie

LBX: Transformation timide pour Lexus

26 mai 2024
Lexus, un expert dans la production de voitures propres et raffinées de type hybride, a également été remarqué pour sa stratégie commerciale peu conventionnelle. Au lieu de diversifier son catalogue…