×

La mobilité professionnelle et les compétences transversales

Partager sur Facebook

La mobilité professionnelle désigne toutes les migrations d’un salarié %%% Le concept de mobilité professionnelle recouvre non seulement la notion de changement d’activité professionnelle, mais aussi tous les mouvements au sein d’une même entreprise : Changement d’établissement.
Changement de service.
Changement d’activité.
Augmentation de la rémunération.
La mobilité professionnelle est une perspective d’évolution pour le salarié, et de stabilité pour l’entreprise.

En effet, dans le contexte économique actuel, c’est en étant mobile que le salarié augmentera ses compétences et sa rémunération, et c’est en pouvant déplacer les compétences, en fonction du contexte économique que l’entreprise peut se maintenir, voire progresser.
L’entreprise et le salarié ont donc, ensemble, le devoir de développer les compétences, non seulement celles du cœur du métier initial, mais toutes les compétences transversales possibles, qui permettront l’adaptation à tout un éventail de postes.
Les compétences transversales améliorent la mobilité professionnelle %%% La compétence est composée de savoirs, de savoir-faire et de savoir être qui, à l’aide de ressources, permet à celui qui la détient d’être autonome, et de prendre des responsabilités dans son travail.

La compétence s’acquiert et n’est pas mesurable.
Ce sont ces manifestations qui le sont.
Est compétent celui ou celle qui, ayant à sa disposition certaines ressources de l’entreprise, saura les employer pour atteindre l’objectif fixé à son emploi.
La compétence est gage de performance au travail, alors que la qualification n’en est que le présage.
En effet, et malheureusement, on peut être qualifié et incompétent.
De plus, la qualification apparaît aux yeux de beaucoup, comme une issue définitive, un « permis de stagner à durée indéterminée ».
Plus donc que la qualification, c’est désormais la multiplicité des compétences, les compétences utilisables dans différents emplois (les compétences transversales), qui intéressent les entreprises.
De ce fait, la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) est l’outil de management qui apporte la solution, à l’évolution rapide des métiers.
Au lieu de considérer qu’un salarié est inutile quand son métier a disparu, l’entreprise, qui s’est tenue au fait de ses compétences transversales, va l’employer à un autre poste.
Au lieu d’embaucher par à coup, l’entreprise va former en continu ses salariés aux compétences qui seront indispensables, dans 5 ou 10 ans.


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Contacts:

Leggi anche

Entire Digital Publishing - Learn to read again.