×
google news

Pour le FMI, la France doit ralentir sa politique d’austérité

Augmentation des impôts

Dans le cadre de la publication de son rapport annuel sur l’économie française, le Fonds monétaire international préconise pour le pays la fin de l’augmentation des impôts.

Dans l’Hexagone, le FMI ne veut plus entendre parler d’austérité, une politique établie par François Hollande depuis son arrivée au pouvoir face à la nécessité de remédier à la crise. « D’ici la fin 2013, le gouvernement aura réalisé aux deux tiers l’effort entrepris en 2011 pour stabiliser les déficits. » De ce fait, il « devrait ralentir le rythme de l’ajustement. »

Concrètement, pour parvenir à cet objectif, le Fonds monétaire international demande à ce que la gauche cesse d’augmenter les impôts sur les ménages français, tablant en fait sur une baisse des dépenses publiques. Selon lui, les taxes « ont un effet négatif sur l’investissement et la création d’emplois. »

Chômage : le FMI ne va pas dans le sens de Hollande

Plus globalement, le FMI se félicite des « progrès » effectués, évoquant « de récentes améliorations des indicateurs économiques » devant permettre de soutenir « la prévision d’une reprise progressive au second semestre 2013. »

En revanche, la volonté du président de la République d’inverser la courbe du chômage à la fin de l’année 2013 ne sera pas réalisable. Dans quelques mois, le taux de chômage sera de 11,3 % et encore de 11,6 % fin 2014.

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
14 août 2013 10 h 52 min

C’est très drôle que le FMI demande à un gouvernement de gauche de cesser de tondre les prolétaires, avant le gouvernement Hollande, on m’aurait dit ce genre de choses, j’aurai rigolé, maintenant on se contente de pleurer…..


Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media