×
google news

L’Etat français pourrait entrer au capital du groupe PSA

L’Etat français envisagerait d’entrer au capital de PSA Peugeot-Citroën dans le cas où le groupe ne parviendrait pas à surmonter ses difficultés financières, qui serait astronomique pour l’année 2012.

Groupe PSA Peugeot Citroën

Selon le journal Libération, l’Etat pourrait entrer dans le capital du groupe PSA si celui-ci en faisait la demande afin de limiter les pertes de l’entreprise.

PSA, qui présentera mercredi ses comptes pour l’année 2012, a déjà déprécié pour 4,1 milliards d’euros d’actifs qui viendront s’ajouter à des pertes considérées comme historique.

« La situation du groupe inquiète l’exécutif. A tel point que, selon nos informations, l’éventualité d’une entrée de l’Etat au capital de PSA est examinée de près à l’Elysée« , indique le journal sans citer de sources.

Il ajoute qu’il ne s’agit, « à ce stade, que d’une hypothèse de dernier recours, au cas où le groupe ne parviendrait pas à endiguer ses pertes« .

« Mais si une augmentation de capital se révélait indispensable, l’Etat pourrait y participer », a indiqué cette source au journal, expliquant qu’il reviendra néanmoins au groupe de prendre cette décision.

En octobre 2012, l’Etat avait déjà accordé une garantie financière de 7 milliards d’euros à la Banque PSA Finance (BPF), la division bancaire du groupe.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media