×
google news

La FNAIM souhaite qu’une proposition de Hollande soit votée

La FNAIM monte au créneau à propos de la prochaine loi de finances rectificative 2012 et notamment du durcissement de la fiscalité touchant à l'immobilier.

La FNAIM monte au créneau à propos de la prochaine loi de finances rectificative 2012 et notamment du durcissement de la fiscalité touchant à l’immobilier.
La FNAIM constate et regrette que la réforme des plus-values immobilières entrée en vigueur le 1er février 2012 ait provoqué un coup de frein de l’activité du secteur.

Dans ce contexte,  » pour juguler le risque de pénurie d’offre sur le marché de l’ancien, propice à l’accession à la propriété et à de nouveaux investissements locatifs « , la FNAIM souhaite encourager une révision du régime actuel des plus-values dans le projet de loi de finances rectificative 2012.

La FNAIM, qui ne souhaite cependant pas revenir au régime d’exonération au bout de 15 ans concernant les biens immobiliers, souhaite un allègement du barème.

Dans ce contexte, la FNAIM  » encourage la nouvelle Assemblée à voter la proposition de François Hollande d’instaurer un abattement de 5% par année de détention au-delà de la deuxième, soit une exonération totale après 22 ans. « 

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media