×
google news

Javier hernandez dit "chicharito" : un petit pois(on)

Partager sur Facebook

Chicharito remarqué à la coupe du monde Avec son équipe nationale du Mexique, Hernandez s’est illustré notamment contre l’Équipe de France lors du deuxième match de poule en inscrivant un but.
Il a récidivé en marquant l’unique but mexicain lors du huitième de finale qui l’opposait à l’Argentine, ce qui n’a pas empêché l’élimination des hommes de Javier Aguirre.

À ce moment-là, personne en Europe ne soupçonnait le talent immense que possédait le garçon si ce n’est les recruteurs mancuniens.
Son surnom « Chicharito » signifie petit pois qui fait allusion à ses yeux verts, son père avant lui était surnommé « Chicharo » qui signifie pois.
Un joueur snobé par la Ligue 1 et qui à présent fait le bonheur de MU Certains clubs comme le Paris Saint-Germain, l’As Saint-Étienne ou même les Girondins de Bordeaux sont passés à côté du nouveau chouchou de Old Trafford.
Visiblement, l’attaquant de 22 ans ne leur semblait pas à la hauteur à l’époque alors qu’aujourd’hui, il terrasse les défenses anglaises.
Au début, il n’était que remplaçant, désormais le numéro 14 s’est fait une place au côté de Wayne Rooney reléguant sur le banc le meilleur buteur du club Dimitar Berbatov.

Toutes compétitions confondues « Chicharito » en est à 19 buts, une adaptation convaincante pour l’ancien joueur de Chivas Guadalajara.
Un joueur hors normes Il a la faculté de pouvoir toujours se placer à la limite du hors jeu, un véritable poison pour les défenses adverses, Javier Hernandez se sacrifie sur le front de l’attaque il multiplie les courses pour se retrouver face au but.
Que ce soit pied droit ou pied gauche, ou encore de la tête le mexicain n’a pas de lacunes, il sait tout faire quand la réussite est de côté.
Son travail à l’entrainement est récompensé, il n’est pas avare d’efforts.
Ses coéquipiers et son coach sont bluffés, la planète football est conquise.
Où s’arrêtera la « Chicharito » mania ? Une chose est sûre, si le joueur venait à perdre du crédit en Angleterre, les clubs français seraient à l’affût pour l’enrôler.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media