×
google news

« Législatives 2024: Participation premier tour 25,9% »

Dans les premières élections législatives en Guadeloupe, Martinique et Guyane, les députés sortants du groupe centriste Liot ou appartenant au Nouveau Front populaire (NFP) ont pris la tête au premier tour. Cependant, le Rassemblement National (RN) a également fait une impressionnante avancée. Selon des reportages préliminaires fournis par les préfectures et médias, trois candidats du RN de Martinique et de Guadeloupe ont réussi à se qualifier pour le second tour. Ces résultats restent à être validés par le Ministère de l’intérieur, qui devrait annoncer son verdict Dimanche à 20 heures. Néanmoins, comme le dernier bureau de vote du département en question est déjà fermé, il est tout à fait légal d’annoncer les résultats préliminaires.

En Martinique, aucun candidat n’a réussi à remporter une majorité absolue, forçant un second tour dans chacune des quatre circonscriptions. Dans la troisième circonscription, il y aura une lutte serrée entre deux candidats du NFP, le député sortant Johnny Hajjar, avec 37,28 % des voix et Béatrice Bellay, avec 25,26 %. Dans la quatrième circonscription, Grégory Roy-Larentry, représentant du RN, se battra contre le député sortant de la France insoumise, Jean-Philippe Nilor.

En Guadeloupe, malgré aucun candidat du RN en tête, Laurent Petit et Rody Tolassy ont réussi à se qualifier pour le deuxième tour dans les 2e et 3e circonscriptions. Ils devront affronter les députés sortants du NFP et de Liot, qui ont obtenu la majorité lors du premier tour. Pour la 1e et la 4e circonscription, Olivier Serva (Liot) et Elie Califer, un socialiste soutenu par le NFP, affronteront Chantal Lérus, candidate de La France insoumise, et Jennifer Linon, candidate du parti présidentiel, respectivement. En outre, le vote a augmenté de façon significative, passant de 25,31% en 2022 à 33,56%.

En Guyane, Davy Rimane et Jean-Victor Castor, deux candidats de la Gauche démocrate et républicaine – Nupes soutenus par le NFP, se sont qualifiés pour le deuxième tour dans leurs circonscriptions respectives. Malgré d’énormes soutiens, avec 62,7% et 60,2% des voix, ils n’ont pas pu être élus au premier tour en raison d’une faible participation. Les candidats indépendants Boris Chong Sit et Sophie Charles seront leurs adversaires, ayant obtenu 16,11% et 25,49% des votes respectivement. Le taux de participation a augmenté à 32,5% contre 26,7% en 2022.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1489
Politique

Échec RN à l’Assemblée: Stratégie Étonnante

22 juillet 2024
Le parti d'extrême droite, Rassemblement National (RN), qui avait tendance à repousser ses "échecs", un terme banalisé après leur déception lors des élections législatives, semble maintenant jouer avec ses défaites.…