×
google news

« Législatives 2024: Fesneau capitalise ancrage rural »

Le 20 juin dernier, Marc Fesneau, le représentant de la majorité et actuel ministre de l’Agriculture, a organisé une « permanence citoyenne » à Marolles, un petit village de Beauce comptant 740 résidents. Fesneau avait précédemment remporté les élections dans cette circonscription en 2017 et 2022. Le jour de l’événement, seuls deux électeurs se sont déplacés pour le rencontrer dans la salle du conseil municipal.

Une employée de la fédération du BTP s’est exprimée pour partager ses inquiétudes sur la difficulté des petites et moyennes entreprises à recruter. Elle espère que Fesneau, en tant que candidat et ministre actuel, rendra le secteur plus attrayant. Le ministre a exprimé son enthousiasme à traiter des sujets allant au-delà de l’agriculture.

Le deuxième intervenant était l’ancien maire d’un village proche. Il s’inquiétait de l’avenir d’un ancien site de stockage d’engrais classé Seveso et a présenté Armen, un jeune Albanais en apprentissage exemplaire pour qui il voudrait accélérer la régularisation.

Mathilde Desjonquères, la remplaçante en lice et députée sortante, a pris des notes pendant la réunion. Fesneau s’est engagé à soutenir la cause d’Armen auprès du préfet. Soulignant que le dialogue entre les Français et l’administration publique est de plus en plus difficile, il a conclu qu’une simplification est nécessaire.

« Il y a eu des avancées », a-t-il conclu.

Marc Fesneau, précédemment employé à la chambre d’agriculture du Loir-et-Cher, ancien maire de Marchenoir et chef de la communauté de communes Beauce-Val de Loire, est devenu député MoDem de la 1re circonscription du Loir-et-Cher en 2017. Dès 2018, il a été nommé au gouvernement, d’abord en tant que ministre chargé de la liaison avec le Parlement, puis ministre de l’Agriculture à compter de 2022. Rapidement, sa mission de député a été confiée à sa suppléante qui a souvent joué un rôle central dans la communication entre la population, notamment rurale, et le gouvernement.

Nicolas Léger, éleveur de poulets Label rouge à Saint-Léonard-en-Beauce et ancien responsable du syndicat agricole Jeunes Agriculteurs 41, se remémore les efforts de Mme Desjonquères pour comprendre leurs attentes lors des manifestations agricoles à Blois. En travaillant en étroite collaboration avec le ministère de l’Agriculture, ils ont obtenu des acquis significatifs.

Cependant, l’inquiétude porte sur la possibilité d’une révision générale avec un autre parti majoritaire à l’Assemblée. Il n’est pas difficile de remplacer un élu, mais si cela devait aboutir à un gouvernement divisé qui soutiendrait un modèle d’agriculture plutôt qu’un autre, ce scénario ne serait pas avantageux. L’idée d’un Rassemblement national (RN) au pouvoir ne le réjouit pas, c’est une réalité avec laquelle les Solognots habitant à proximité vivent depuis 2022. Il note que ses collègues Jeunes Agriculteurs n’ont rencontré leur député RN que deux fois, et selon lui, Roger Chudeau ne donne pas d’importance aux opinions d’autrui.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1285
Politique

« Assemblée Nationale: Retour à la Case Départ »

19 juillet 2024
Emmanuel Macron reste à la présidence et Gabriel Attal à Matignon, tandis que Yaël Braun-Pivet demeure à la présidence de l'Assemblée nationale, malgré la dissolution de l'Assemblée il y a…
example 1277
Politique

Manifestation à Paris pour gouvernement gauche

19 juillet 2024
Le live a été animé par des personnalités telles que Minh Dréan, Marie Pouzadoux, Geoffroy Clavel, Solène L’Hénoret et Marie Slavicek. Pour plus d'informations sur la campagne des législatives, veuillez…
example 1272
Politique

« Qui deviendra président de l’Assemblée? »

19 juillet 2024
Le live a été animé par plusieurs personnes, notamment Minh Dréan, Marie Pouzadoux, Geoffroy Clavel, Solène L’Hénoret et Marie Slavicek. Vous pouvez lire tous nos reportages sur la campagne électorale…
example 1268
Politique

« Défaite du Nouveau Front, obstacle vers Matignon »

19 juillet 2024
/"Le Nouveau Front populaire (NFP) a réussi à s'unifier derrière un seul candidat pour la présidence de l'Assemblée nationale, mais cela n'a pas été suffisant. André Chassaigne, représentant communiste du…