×
google news

« Paris 2024: Retrait du foie gras demandé »

Le menu du programme d’hospitalités des Jeux olympiques de Paris 2024 provoque la colère de certains, car il propose du foie gras aux VIP. Cette spécialité française est controversée, associée à des mauvais traitements envers les animaux, ce qui contraste avec l’engagement des organisateurs des Jeux de fournir une nourriture durable aux athlètes et spectateurs, en limitant la viande et en favorisant des produits qui respectent le bien-être animal. Le programme d’hospitalités concerne les invités d’entreprises, qui auront payé entre 85 et plusieurs milliers d’euros pour vivre des expériences exclusives, tels que l’accès à des salons VIP ou des séjours dans des hôtels de luxe, et des repas haut de gamme.

Animal Equality, une organisation de protection animale britannique, soutenue par d’autres ONG, a lancé une pétition demandant le retrait du foie gras du menu des hospitalités olympiques, et avait recueilli plus de 36 000 signatures au 5 juillet. Sharon Nuñez, présidente d’Animal Equality, tout en louant le Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques (Cojop) pour son leadership visionnaire en proposant des menus innovants basés principalement sur des plats végétariens, l’a exhorté à écouter les préoccupations de la communauté internationale et à éliminer le foie gras controversé des menus.

Foie gras est produit par l’alimentation forcée de canards ou d’oies pendant environ dix jours. Cette méthode, qui a fait l’objet de nombreux débats et est interdite dans de nombreux pays (comme l’Allemagne, le Danemark, l’Italie, la Pologne et le Royaume-Uni), implique l’insertion d’un tube dans l’oesophage de l’animal pour y injecter entre 450 grammes et 1 kilogramme de nourriture, ce qui fait grossir le foie jusqu’à dix fois sa taille normale. Ce processus engendre une stéatose hépatique, une maladie du foie, qui, lorsqu’elle est prolongée, peut conduire à la cirrhose et multiplier par dix le risque de décès. Quelques producteurs essaient de produire du foie gras sans alimentation forcée, bien que ces méthodes soient généralement considérées comme plus compliquées et moins courantes.
Dans le cadre de certaines recettes, l’entreprise américaine OnLocation, chargée des services d’hospitalité, confirme que du foie gras sera utilisé, mais comme ingrédient dans d’autres plats, pas comme un plat principal. Ils garantissent que cela constituera moins de 0,1% des plats proposés dans ces programmes. L’entreprise ne donne pas d’information précise sur la quantité de foie gras qui sera utilisé, ni sur le nombre de packs d’hospitalité vendus. Toutefois, selon des estimations préliminaires, environ 500 000 repas devraient être servis dans ce cadre « premium ».
L’article entier ne peut être lu que par les abonnés, avec seulement 44,92% restant accessible au public.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1598
Actualité

Paris 2024: Jeux Olympiques sans console

23 juillet 2024
Depuis quatre décennies, à l'exception des Jeux Olympiques de Séoul en 1988, chaque édition des Jeux Olympiques d'été a été incarnée dans les jeux vidéo, mettant en avant ses épreuves…
example 1597
Actualité

« OMS alerte: risques d’épidémies à Gaza »

23 juillet 2024
Voici notre mise à jour sur la situation d'hier. Le mardi 23 juillet, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a exprimé une « grande inquiétude » envers d'éventuelles épidémies dans…
example 1593
Actualité

« La Chine médiatrice entre Hamas, Fatah »

23 juillet 2024
L'effort déployé par la Chine pour parvenir à un texte conjoint du Hamas et du Fatah en faveur d'une réconciliation intra-palestinienne a été intensif, cela s'est produit le mardi 23…