×
google news

« Législatives 2024: Préserver démocratie contre extrémismes »

Il est impératif que le Président n’autorise pas notre nation à tomber dans l’obscurantisme qui met en péril le monde entier et menace l’essence même de notre République. Il a encore quelques jours pour encourager des actions concrètes dans chaque district de la France afin d’assurer la victoire des partis démocratiques, qu’ils soient de gauche, de centre ou de droite, face aux représentants du Rassemblement national. Cela implique de demander aux candidats de la majorité présidentielle de se retirer systématiquement lorsqu’ils se retrouvent en troisième place, quel que soit l’alignement politique du candidat le mieux positionné pour combattre l’extrême droite.

Un pouvoir exercé par l’extrême droite symboliserait le retour d’une France qui a jadis soutenu le fascisme, sacrifié nos concitoyens juifs, livré le pays à l’occupation nazie et tenté de démanteler nos institutions et d’assassiner le général de Gaulle après la guerre d’Algérie.

Seul le Rassemblement national descend de mouvements factieux et autoritaires. Il soutient les régimes illibéraux qui remettent en cause les droits de l’homme en Europe. Les partis de la droite républicaine et ceux du Nouveau Front populaire, par contre, adhèrent aux valeurs de la République et à l’idéal d’une nation une et indivisible. Ils ne rejettent pas la science et ne fondent pas leur programme politique sur le racisme et la discrimination.

Malgré certaines divergences d’opinion avec des personnalités du Nouveau Front populaire sur les projets et les valeurs, un consensus commun rassemble les forces démocratiques. Le but aujourd’hui est d’éviter d’exclure ces forces de l’Assemblée. Il s’agit de faire barrage à une majorité absolue du Rassemblement national qui endommagerait de façon profonde et durable la République, qui constitue notre patrimoine commun.

En réaction au changement climatique, le gouvernement Macron a affirmé la dévotion de la France à la recherche scientifique et à la collaboration entre les nations. Confronté à l’invasion ukrainienne, il a opté, avec l’Union Européenne, pour la voie de la liberté et du droit international face aux régimes autocratiques. En réponse à la pandémie du Covid-19, il a plaidé pour une approche basée sur l’accord scientifique et le rôle crucial des services publics dans le contrat républicain.

Malgré les divergences d’opinion parmi les partis républicains sur les politiques actuelles, nous sommes unis par la croyance que la démocratie doit être protégée contre les factions d’extrême droite et les gouvernements conspirationnistes qui provoquent la division parmi les citoyens.

Il reste 30.67% de cet article à lire. Le reste est exclusivement disponible pour les abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1552
Actualité

Somalie: Morts dans raids chabab radicaux

23 juillet 2024
Les autorités somaliennes et les islamistes radicaux Chabab ont revendiqué des victoires contre l'autre après des raids menés par les islamistes le lundi 22 juillet sur des bases militaires dans…
example 1551
Actualité

Suspect radicalisé arrêté pour agression taxi

23 juillet 2024
Lundi 22 juillet, à Paris, un individu de 30 ans, connu pour ses convictions islamistes radicales, a été inculpé suite à l'agression d'un chauffeur de taxi près du Mans. Les…