×
google news

« Législatives 2024: Influenceurs mobilisés second tour »

Pour le moment, aucune réaction n’est venue de Squeezie. Alors que le premier tour des élections législatives a vu le Rassemblement national (RN) emporter 33,1% des votes le dimanche 30 juin, le célèbre Youtubeur est resté muet sur ces résultats, au grand désarroi de sa jeune audience. Quelques semaines auparavant, il avait incité ses followers à s’opposer au parti d’extrême droite, entrainant une grande vague de mobilisation parmi les créateurs de contenu.

Cependant, plusieurs de ses pairs n’ont pas hésité à exprimer leur opinion. Le lundi qui a suivi, les réactions -qui variaient de « honte » à « tout n’est pas encore perdu » – ont continué à proliférer sur les réseaux sociaux, dévoilant un clivage dans l’univers des influeneurs qui reflète celui de l’Assemblée nationale à venir, divisée en deux camps majeurs.

Face au succès du camp de Jordan Bardella, l’influenceuse Instagram Sally exprima son désarroi sur une publication dimanche soir, déclarant que « cette soirée a malheureusement marqué l’histoire ». Dans un long post, la jeune femme, qui s’était fixée comme objectif de déconstruire la rhétorique de Bardella au travers de plusieurs vidéos tout en soulignant la montée du discours raciste, estime qu’Emmanuel Macron a laissé la porte ouverte à l’extrême droite. Elle encourage également ceux qui la suivent à se déplacer à nouveau aux urnes le 7 juillet, affirmant qu’il s’agit là d’une question de survie.

Son message a rapidement gagné en popularité sur Internet grâce à l’impulsion d’autres figures du net comme Chloé Gervais ou encore HortyUnderscore. Connu pour ses directs sur Twitch, HortyUnderscore a récemment adhéré à une déclaration des créateurs Internet en faveur du Nouveau Front Populaire (NFP). Lundi, elle a exprimé son dépit face à la domination du RN dans les élections, tout en incitant à une nouvelle mobilisation : « Nous n’avons pas encore perdu, restons concentrés ». Un sentiment partagé par Kameto, un streamer qui a profité de cette période pour rompre le silence et s’exprimer fermement contre le RN, appelant les jeunes à se mobiliser pour éviter une catastrophe le 7 juillet.
Quant au deuxième tour des élections, il est dans toutes les pensées. Parmi les groupes coordonnés de créateurs de contenu, une réflexion est en cours pour organiser des actions avant cette échéance cruciale. L’initiative du « Stream populaire », culminant avec deux jours de diffusion en direct sur Twitch à l’effigie de l’union de la gauche, continuera malgré le succès mitigé de l’événement – pour l’instant, la pétition n’a pas recueilli plus de 2 700 signatures.
Le journaliste Cassim Montilla a déclaré vouloir organiser un nouveau marathon le jeudi 4 juillet, selon un communiqué interne consulté par Le Monde. « C’est le moment d’encourager vos contacts de personnes influentes qui sont restés neutres jusqu’à maintenant. Nous ne leur demandons pas de soutenir directement le NFP, mais il est temps pour eux de prendre position, en faveur du front républicain. », a-t-il ajouté.

Du côté des vidéastes politiquement orientés vers l’extrême droite, le sentiment dominant est l’enthousiasme. Ces dernières semaines, ils ont soutenu activement le RN, mettant stratégiquement en place leurs actions. Le dimanche soir, Georges Matharan, un youtubeur identitaire passé par les médias Valeurs actuelles et Livre noir (renommé Frontières), a partagé son plaisir avec une story Instagram, dégustant une bière tout en exprimant sa satisfaction envers la campagne en ligne de l’extrême droite à laquelle il a largement contribué : « C’est plutôt bien tout ça ».

Le tiktokeur Le Bracq, partage cet enthousiasme, ayant publié six vidéos sur le sujet depuis l’annonce des résultats électoraux. « C’est vraiment notre jour, profitez-en. On les surpasse démocratiquement, avec leurs propres règles du jeu », se réjouit-il.

Certains influenceurs de cette orientation, soutenant ouvertement Jordan Bardella, se moquaient des adversaires de gauche qui avaient tenté de bloquer le RN. Le youtubeur Psyhodelik, qui a été très actif dans la production de vidéos politiques pendant la période électorale, se moquait de la situation. « Bon nombre d’influenceurs doivent faire face à une sacrée gueule de bois ce matin », déclare-t-il avec un sourire narquois. CemCem sur X, devenu célèbre il y a cinq ans grâce à ses vidéos de dix heures où pour la plupart du temps il regardait simplement la caméra sans bouger, ajoute, «Je me lève et je vois la frustration des utilisateurs de Twitter de gauche, vraiment, quel plaisir!».

Cependant, toutes les figures de droite extrême ne montrent pas le même enthousiasme. Les 33,1% du Rassemblement national et ses alliés du parti Les Républicains pourraient ne pas être suffisants, selon Daniel Conversano, vidéaste antisémite et suprémaciste blanc, pour obtenir une majorité à l’Assemblée nationale et donc pour placer Jordan Bardella à Matignon. « Nous avons facilement remporté, mais la semaine prochaine, ce ne sera pas nécessairement la même chose », a-t-il analysé lors d’un direct sur YouTube dimanche soir, fermement résolu à continuer ses propres efforts pour influencer le second tour.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 959
Actualité

« La chenille : symbole du vivre-ensemble »

14 juillet 2024
Le dimanche 7 juillet à midi, une scène inhabituelle a eu lieu dans un wagon du métro de Paris : des passagers énergiques ont improvisé une chenille, manœuvrant entre leurs…
example 957
Actualité

« Savoir sur Thomas Crooks, attaquant Trump »

14 juillet 2024
Le samedi 13 juillet, peu après 18 heures (minuit à Paris), une tentative d'assassinat a visé l'ex-chef d'état américain, Donald Trump, lors d'un rassemblement public à Butler, en Pennsylvanie, près…