×
google news

Suspect Villejuif accusé d’assassinat aux Pays-Bas

Dans un lieu de cachette sécurisé, Siamak Tadayon Tahmasbi, un militant iranien qui a trouvé refuge aux Pays-Bas, donne une interview par téléphone via un service de messagerie sécurisé. Sa vie est en danger constant. Le journaliste indépendant d’origine iranienne, qui est largement suivi, a échappé à une tentative de meurtre le 6 juin.

Il avait remarqué une tentative d’effraction dans son appartement à Haarlem, près d’Amsterdam, le 2 mai, un mois avant la tentative d’assassinat. Conscient du danger, il dit qu’il a passé 30 nuits blanches, fumant continuellement, se nourrissant peu et gardant constamment un œil sur les images de la surveillance vidéo en attente de l’assassin potentiel. Deux silhouettes sont apparues à l’écran après un mois d’insomnie, tentant de pénétrer par son balcon.

Tahmasbi a réussi à prévenir la police à temps. Les deux intrus ont été arrêtés immédiatement, munis d’armes à feu, comme l’a confirmé le parquet de la région nord des Pays-Bas au journal Le Monde. L’un est colombien et le second, Mehrez Ayari, est un criminel tunisien de 38 ans qui a vécu en France, plus précisément à Villejuif, dans le Val-de-Marne. Son arrestation a marqué la fin d’un épisode chaotique qui a duré près de deux ans, comme l’a révélé Le Monde le 19 juin.

Mehrez Ayari, recherché en France depuis août 2022 pour l’assassinat d’un petit dealer de drogue, est désormais le suspect principal de la tentative d’assassinat de l’homme politique espagnol Alejo Vidal-Quadras. Le survivant d’une attaque à bout portant commise en novembre 2023 dans les rues de Madrid. Vidal-Quadras est partenaire influent dans les cercles politiques en tant que fondateur de Vox, parti d’extrême droite, et anciennement vice-président du Parlement européen. Il est également un allié de longue date de l’opposition iranienne.

Questions sur l’implication de Téhéran
L’identité auparavant protégée de Siamak Tadayon Tahmasbi, considérée comme une information sensible par les autorités européennes, donne du poids à l’hypothèse selon laquelle Téhéran pourrait être impliqué par le biais du criminel de Villejuif, soupçonné d’avoir agi comme tueur à gages, dans ces deux tentatives d’assassinat ratées en Espagne et aux Pays-Bas.

Tahmasbi révèle son histoire principalement pour assurer davantage sa sécurité. Il déclare : « Quand j’ai appris qui était Ayari, j’étais à la fois soulagé et inquiet, car cela signifiait que la République islamique avait vraiment l’intention de me tuer : ils avaient engagé un professionnel ».

Le reste de l’article est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1551
Actualité

Suspect radicalisé arrêté pour agression taxi

23 juillet 2024
Lundi 22 juillet, à Paris, un individu de 30 ans, connu pour ses convictions islamistes radicales, a été inculpé suite à l'agression d'un chauffeur de taxi près du Mans. Les…
example 1545
Actualité

« La Seine, cœur battant de Paris »

23 juillet 2024
Isabelle Backouche est une experte en histoire urbaine qui a concentré ses recherches sur les lettres et plaintes des parisiens du XVIIIe siècle. Ces documents mettent en évidence leur amour…