×
google news

« Pénurie de médicaments: France sollicite Europe »

Au commencement de mai, un appel de détresse a été émis. Essentiellement, cet appel était un courrier électronique simple, transmis par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) en France à sa contrepartie européenne. Le contenu principal de ce courriel est très clair : c’est un appel à la solidarité volontaire concernant le méthotrexate. La France se trouve face à une crise grave de pénurie de cet médicament anticancéreux, qui est particulièrement utilisé pour le traitement de diverses maladies graves comme les leucémies aiguës, les lymphomes non hodgkiniens et les ostéosarcomes. Ainsi, la France a décidé d’activer ce remède ultime qui est un processus communautaire.

C’est la première fois que la France fait usage de cette procédure depuis que l’Union européenne l’a instaurée en octobre 2023. Ce processus permet aux pays touchés par une pénurie grave de médicaments de faire appel aux membres de l’Union pour obtenir de l’aide, via un message envoyé par l’Agence européenne des médicaments à tous les pays membres. Ceux-ci ont cinq jours pour vérifier leurs réserves et répondre, négativement ou positivement. Cette procédure a été initiée par la Belgique suite à des pénuries d’antibiotiques qui ont affecté l’Europe durant l’hiver 2022 et a permis d’aider deux autres pays jusqu’ici, manquant de 5-fluorouracile et de cisplatine, deux médicaments anticancéreux.

Avant de faire appel à cette mesure de dernier recours, l’autorité française en charge des médicaments a épuisé toutes les options réglementaires disponibles, incluant l’interdiction de la vente et de l’exportation du méthotrexate en gros au-delà des frontières nationales et la recherche de thérapies alternatives. Cela s’est avéré infructueux. Un appel à la solidarité s’avère salutaire.

Accord Healthcare, la société qui vend le médicament anticancéreux concerné en France, a eu des problèmes avec l’approvisionnement, causés par un souci de qualité sur leur ligne de production. Cependant, il y a des sociétés concurrentes, telles que Viatris et Teva, qui offrent des produits similaires dans le pays. Cependant, leur capacité à gérer l’excès de demande a peu à peu diminué, et les réserves de méthotrexate étaient en train de s’épuiser dangereusement dans les pharmacies hospitalières en France. Il y a eu des préoccupations sur une possible pénurie de ce traitement vital de la mi-juin à la mi-juillet.

Dans cette situation, l’appel à l’aide lancé en mai a été crucial. Moins d’une semaine après cet appel, la Slovénie, un des membres de l’Union européenne, s’est proposée pour partager ses stocks avec la France. En conséquence, des flacons de Metrotreksat, la version slovène du méthotrexate, sont arrivés en France au début du mois de juin. Un autre envoi est attendu en provenance du Royaume-Uni dans les prochains jours. Selon l’ANSM, cela devrait assurer la continuité du traitement des patients jusqu’au retour à la normale prévu pour la mi-juillet.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 950
Economie

« Jouer à Avignon, malgré pertes financières »

14 juillet 2024
Malgré le fait que la majorité des troupes théâtrales perdent de l'argent en participant au Festival « off » d’Avignon, la salle grouille chaque année d'acteurs passionnés cherchant à attirer…
example 930
Economie

Craintes d’une bulle en intelligence artificielle

14 juillet 2024
Dans une récente publication, David Cahn, partenaire de Sequoia Partners, un pionnier du secteur d'investissement de la Silicon Valley axé sur la technologie, a mis en lumière une préoccupation importante.…
example 899
Economie

« Petits patrons » inquiets après dissolution économique

13 juillet 2024
Quelle est l'opinion des dirigeants d'entreprise quant à la situation politique ainsi que les retombées économiques potentielles, issues des initiatives suggérées par le Nouveau Front Populaire, le groupe en tête…