×
google news

Celio ambitionne un objectif majeur avec le redémarrage de Camaïeu

Le futur magasin de Lille de Celio, une entreprise de mode masculine, se fait remarquer avec une annonce humoristique au sujet de la reprise de Camaïeu, une marque de mode féminine renommée basée à Roubaix depuis 1984. Celle-ci, ayant fait l’objet d’une liquidation en octobre 2022, a été un coup dur pour le département du Nord. Cependant, sa transition sous l’enseigne Celio se déroulera à la fin du mois d’août au centre commercial Euralille, avec une surface de 1 200 mètres carrés.

Le président de Celio, Sébastien Bismuth, anticipe le futur magasin comme étant le plus grand des douze magasins que Celio prévoit d’ouvrir, incarnant les collections de Camaïeu. La marque féminine a été acquise aux enchères en décembre 2022 par l’entreprise de mode masculine pour un total de 1,8 million d’euros.

Depuis un an et demi, Celio, malgré la crise du marché de l’habillement à bas prix en France, travaille à relancer cette marque en ligne et en magasin. Une équipe de 25 personnes à Saint-Ouen, au siège de Celio, une entreprise fondée en 1978 par Maurice Grosman et ses deux fils, Marc et Laurent, a créé une collection de vêtements de base. Mikaella Abittan, ancienne dirigeante de Morgan et actuellement directrice générale adjointe, a été chargée de faire de Camaïeu l’équivalent féminine de Celio. Leurs jeans, pulls et tee-shirts, vendus 30 euros pièce, sont fabriqués au Maroc, en Tunisie, en Turquie et au Bangladesh. Ils ont de fortes aspirations pour l’avenir.

Marcoux-Lafay, une PME française et filiale de la Manufacture de layette et de tricots, a fabriqué une petite série de marinières. Cette initiative a été dirigée par Arnaud de Belabre et Karine Renouil-Tiberghien. Le président de Celio, M. Bismuth, avait promis de supporter ce projet en décembre 2022 lors d’une vente aux enchères à Vendeville (Nord). A cette occasion, il avait obtenu la marque malgré la présence et la candidature de deux autres entrepreneurs avec l’idée de faire renaître Camaïeu en ligne sous l’étiquette « made in France ».
M. Bismuth a de grandes aspirations pour Celio, le leader de la mode masculine en France. Il envisage de redéfinir l’entreprise à l’image de ses rivaux comme Zara, Primark et Uniqlo, en offrant des collections pour hommes et femmes dans ses magasins.
Rappelons qu’il ne s’agit pas de la première tentative de Celio pour s’implanter sur le marché de la mode féminine. En 1998, l’entreprise s’était associée à Etam, une icône du prêt-à-porter féminin, pour lancer WMK, une marque présente dans les centres commerciaux en périphérie. Malgré un soutien financier de la Financière Agache, une holding du groupe de luxe LVMH, l’entreprise n’avait pas réussi à s’imposer face à H&M.
Pour connaître la suite de l’histoire, il faut être abonné, car 34,41% de l’article restent à lire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 839
Economie

Concurrence entre fabricants chars, guerre Ukraine

12 juillet 2024
On pensait que les grandes batailles de chars comme Koursk en Russie, El-Alamein en Afrique du Nord et les Ardennes étaient reléguées aux annales historiques. Cependant, dans le contexte actuel…
example 837
Economie

« Transport aérien surmonte crise Covid-19 »

12 juillet 2024
Selon l'étude annuelle du cabinet AlixPartners dévoilée le jeudi 11 juillet, le secteur du transport aérien a non seulement retrouvé mais surpassé ses chiffres de 2019 après quatre ans de…
example 829
Economie

Ralentissement Chinois Affecte Marque Haut de Gamme Ba&sh

12 juillet 2024
L'industrie vestimentaire continue de rencontrer des difficultés, y compris dans le secteur du "luxe abordable", qui était pourtant jusque-là assez protégé. Ba&sh, une entreprise de mode pour femmes, illustre bien…