×
google news

Survie réussie de Huawei après bannissement occidental

Le vendredi 14 juin, la Chambre des représentants aux États-Unis a approuvé une proposition de loi qui pourrait finalement conduire à l’exclusion de Dji, le leader mondial de la fabrication de drones, du marché américain. Cette initiative, mise en œuvre officiellement pour des raisons de sécurité, a provoqué la colère de l’entreprise chinoise le mardi 18 juin. Selon Dji, le projet de loi en question crée un précédent dangereux car il permet de se baser sur des allégations non fondées et des peurs xénophobes pour établir des politiques publiques.

Cette situation rappelle en tout point ce qu’a vécu un autre groupe basé à Shenzen, le géant des télécommunications Huawei, qui a été la cible de sanctions américaines depuis 2019. Bien que menacé d’extinction, Huawei a réussi à se réinventer.

Cela est clairement démontré lors du dernier événement organisé par l’entreprise le mardi 7 mai à Dubaï, où Le Monde a été invité. Les produits vedettes de l’événement étaient principalement des montres connectées, mais aussi des ordinateurs, des tablettes et des écouteurs sans fil. Auparavant, le produit phare d’un tel événement aurait certainement été l’un des smartphones haut de gamme de la marque, qui a brièvement occupé la première place mondiale des fabricants en 2020.

Pendant cinq ans, des sanctions américaines ont privé Huawei de composants avancés et de la suite logicielle de Google (Chrome, Drive, Gmail, Maps, etc.), ce qui a entraîné son effacement des classements mondiaux. Un dirigeant européen de Huawei reconnaît que l’absence de services Google est un problème pour le domaine de la consommation électronique où l’expérience compte beaucoup. Huawei a également dû vendre sa filiale Honor pour maintenir sa situation financière face à une baisse drastique des ventes. En mai, de nouvelles sanctions de Washington ont empêché Qualcomm et Intel de fournir à Huawei leurs semi-conducteurs de pointe.

Cependant, Huawei est toujours le leader du secteur des infrastructures télécoms, qui lui apercoit 51% de ses revenus, malgré les pressions de Washington pour convaincre divers alliés d’arrêter leur coopération avec le géant chinois. Plusieurs pays occidentaux tels que le Japon, le Canada, l’Australie, la France et le Royaume-Uni ont accepté de se conformer à ces restrictions. Malgré tout, Huawei domine toujours le marché avec 30 % de part de marché.

Durant son dernier exercice fiscal, Huawei a affiché une augmentation de 10 % de son chiffre d’affaires, atteignant 100 milliards de dollars (93,16 milliards d’euros) avec un bénéfice de 13 milliards de dollars, soit une augmentation de 144 %. C’est sa meilleure performance depuis quatre ans. Huawei a commencé l’année 2024 en force, avec une augmentation de 564 % de son bénéfice net, atteignant 2,7 milliards de dollars.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1486
Economie

Avionneurs submergés, peinent à livrer

22 juillet 2024
Du lundi 22 juillet au vendredi 26 juillet, Farnborough, une banlieue éloignée de Londres au Royaume-Uni, accueille un Salon international de l'aéronautique assez unique. Bien que les commandes d'avions soient…
example 1412
Economie

« Surtourisme : Fréquentation limitée à Bréhat »

21 juillet 2024
Réservez votre voyage et nous promettons une visite de haut niveau sur l'île", est le nouvel équipement que Olivier Carré, maire indépendant d’Ile-de-Bréhat (Côtes-d’Armor), encourage. Situé à dix minutes en…