×
google news

Découvert bancaire : que faire en cas de découvert bancaire ? (conditions, formalités, taux)

Partager sur Facebook

Le principe Le découvert autorisé est conclu, le plus souvent de façon écrite, entre le banquier et le client et adapté en fonction des revenus.
Si un compte doit normalement être créditeur en permanence, le banquier autorisera son client à faire des opérations de débits même si le solde est négatif.

Toutes les opérations débitrices (prélèvements, cartes, chèques, retraits) seront honorées sans frais supplémentaires.
En échange du découvert autorisé, la banque perception des intérêts (agios).
La facilité de caisse est un dépannage ponctuel, sans accord formel.
Dans tous les cas, il y a perception de frais.
S’agissant d’une forme de crédit, les personnes inscrites au FICP sont interdites de toute forme de découvert.
Des limites à respecter Il faut impérativement que le découvert bancaire soit utilisé selon l’accord établi au préalable avec la banque.
Généralement, le compte doit redevenir créditeur au bout de quinze jours.
Le montant attribué ne doit pas être dépassé.
A défaut, il convient de contacter de toute urgence son conseiller afin de trouver une solution rapide.

Les risques et les frais La banque perçoit des frais de découverts appelés agios.
Ils sont normalement calculés au jour le jour, dès le premier jour du solde débiteur constaté.
Il faut absolument que le solde du compte redevienne créditeur chaque mois (salaire, allocations).
Si le total des opérations de crédit ne peut plus couvrir les opérations de débit, le client se trouve dans une situation critique où le découvert autorisé peut être dénoncé par la banque.
Dans ce cas, il faut que le compte redevienne créditeur et le montant total du découvert peut être exigé immédiatement, frais en sus.
Agios et frais divers En cas d’incident, la banque pourra dénoncer l’autorisation de découvert, rejeter des opérations et percevoir des frais.
Ils sont variables d’un établissement à l’autre et généralement élevés.
C’est une solution de dépannage, qui permet d’anticiper une rentrée d’argent plus importante ou de faire face à un imprévu.
Il faudra peut-être utiliser une partie de son épargne pour rembourser tout ou partie d’un découvert autorisé.
Prendre en compte que cette facilité a un coût, qu’elle est limitée dans le temps et dans son montant.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Entire Digital Publishing - Learn to read again.