×
google news

Quel est le métier d'un auditeur interne (formations, missions) ?

La mise en place et optimisation des procédures de contrôle interne Le premier volet du métier d’Auditeur interne est relatif à l’élaboration de procédures de contrôle interne (ensemble de mesures, de dispositions prises par le management d’une entreprise, en vue d’assurer « la protection, la sauvegarde du patrimoine et la qualité de l’information d’une part et de l’autre, l’application des instructions de la direction, et de favoriser l’amélioration des performances » (cf.

définition donnée en 1977 par le Conseil de l’Ordre des Experts Comptables).
L’ensemble des procédures de contrôle interne est consigné dans un document appelé « Manuel de procédures ».
L’Auditeur interne est donc chargé de l’élaboration du Manuel de procédures de l’entreprise, ou lorsqu’il existe déjà, de la revue des procédures et de leur optimisation.
Cette tâche est réalisée dans le strict respect des normes d’audit interne.
La vérification du respect des mesures de contrôle interne Le second volet du métier d’Auditeur interne est relatif à la vérification de la bonne application des procédures de contrôle de gestion (d’où l’appellation « abusive » de « contrôleur interne« ).

Conformément à la définition précédente du contrôle interne, il s’agit de vérifier que : Le patrimoine de l’entreprise (marchandises, outils de travail, locaux, etc.
) est bien protégé (gardiennage, assurance, sortie de stock, etc.
).
Les états financiers établis respectent la législation comptable, notamment les normes IFRS.
Le système de transmission de l’information est efficace et que les directives du management sont bien reçues par le personnel.
De manière générale, les procédures permettent d’optimiser les performances de l’entreprise.
L’Auditeur interne effectue régulièrement des travaux (ou missions) de vérification pour s’assurer de la mise en œuvre effective des procédures, mais aussi, et surtout pour être sûr que les procédures en vigueur permettent d’atteindre les objectifs assignés (voir définition du contrôle interne).
En effet, les procédures établies peuvent être parfaitement respectées, mais comporter des failles, et mettre, de ce fait, en péril le patrimoine de l’entreprise.
C’est donc sur la base des résultats de ses travaux de vérification que l’Auditeur interne procède à une actualisation du Manuel de procédures (cf.
premier volet du métier d’Auditeur interne).
La formation pour pratiquer le métier d’auditeur interne La formation type pour exercer le métier d’Auditeur interne est celle qui s’inscrit dans le cursus du Diplôme d’Expertise Comptable (DEC).
Il s’agit donc d’un diplôme minimum Bac+5 tel que le Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG), le Master en Comptabilité Contrôle Audit ou de tout autres diplômes ayant une équivalence.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media