×

Viande de cheval : le groupe Panzani aussi touché

Partager sur Facebook

La crise alimentaire de la viande de cheval n’en finit plus. A présent, c’est le groupe Panzani qui a découvert de la viande de cheval dans des raviolis commercialisés par sa marque William Saurin.

Certains raviolis étaient « pur cheval » – Crédits : Roitsch, via Flickr.com

Après les lasagnes de Findus, les boulettes Ikea et les produits vendus par Lidl, ce sont maintenant les raviolis en conserve de la marque Panzani, un des leaders sur ce marché, qui sont également touchés par cette affaire.

Des boites de conserve, commercialisées sous la marque Panzani et fabriquées par l’entreprise William Saurin, contenant de la viande de cheval ont été découvertes par la société après qu’elle ait réalisé des tests en interne. Les produits ont aussitôt été retirés des circuits de distribution.

L’entreprise William Saurin se fournissait auprès de l’entreprise Gel Alpes, qui elle s’approvisionnait directement dans les abattoirs. « Quand nous avons vu dans la presse le fonctionnement de la filière Spanghero, nous avons réalisé que nous avions les mêmes fournisseurs« , explique Stéphane Maloisel, le directeur de la société Gel Alpes, qui a alerté la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes)

La société négociait avec le même trader néerlandais : Jan Fasen, également mis en cause dans le scandale qui a touché la société Spanghero. « On avait un cahier des charges d’achat de viande bovine, des factures et des étiquettes de viande bovine, on ne pouvait pas soupçonner cette tromperie« , s’est défendu Stéphane Maloisel.

Cette nouvelle affaire révèle bien que l’ensemble du secteur agroalimentaire est touché par ce scandale et pas seulement la filière mis à jour par les produits qui transitaient par la société Spanghero.


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Contacts:

Leggi anche