×
google news

La DGCCRF estime que les comparateurs de prix manquent de transparence

Selon plusieurs acteurs réunis mardi 23 octobre par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), les comparateurs de prix sur internet seraient utiles aux consommateurs mais manqueraient de transparence.

Google Shopping

Des billets d’avion, aux produits informatiques en passant par les assurances et mutuelles, les comparateurs de prix sur internet n’ont jamais été aussi nombreux et sont devenus des « acteurs du marché à part entière » a déclaré Nathalie Homobono, directrice de la DGCCRF.

Selon l’Autorité de la concurrence, les entreprises dépenseraient entre 10 et 15 % de leur budget marketing pour les campagnes consacrées aux comparateurs de prix.

Mais la DGCCRF pointe du doigt le manque de transparence des offres et des prix proposés sur ces comparateurs.

Elle se questionne notamment sur le mode de rémunération et leur indépendance vis-à-vis des entreprises dont elles évaluent les prix.

« Les comparateurs sont-ils rémunérés au clic ou à l’achat ? Le mode de rémunération va modifier leur comportement« , s’interroge Laurent Flochel, analyste pour Charles River associates.

Toutefois, ils estiment que ces comparateurs apportent un véritable bénéfice aux consommateurs. « Sur internet, dans la masse d’informations non différenciée, le consommateur ne sait plus quel est le vrai prix d’un produit. Les comparateurs lui permettent de hiérarchiser les tarifs et de stimuler la concurrence« , juge M. Chipoy.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

Contents.media