×
google news

Analyse et critique du film La Fureur de Vivre

Partager sur Facebook

Le film « La fureur de vivre » est un long métrage américain de Nicholas Ray, adapté du roman de Robert Linder « Rebel without a cause », et sorti sur les écrans en 1955.
L’histoire se déroule dans l’Amérique des années 1950 ; un jeune adolescent, mal dans sa peau, se heurte à l’incompréhension de ses parents et de la société.

Plus qu’un simple portrait, le film se veut avant tout le constat du manque de communication inter générationnelle et d’un véritable malaise qui existe entre parents et enfants.
C’est aussi une chronique sociale qui dépeint de façon très réaliste les classes moyennes des États-Unis à cette époque.
Le film connut un joli succès public et critique mais au fil des années il est devenu un authentique classique du septième art, voire même le film de toute une génération.
L’interprétation L’une des grandes forces du film est sans aucun doute la qualité de l’interprétation.
Il s’agit d’une distribution talentueuse et homogène.
En tête d’affiche on retrouve James Dean dont ce fut l’avant-dernier film.

Ce rôle d’écorché vif, mal dans sa peau et rebelle lui sied à merveille.
Il est tout simplement fantastique et donne à son personnage force et réalisme.
A ses côtés on retrouve une pléiade de jeunes acteurs tous très convaincants dont Natalie Wood dans le rôle de Judy, mais aussi Dennis Hopper, Sal Mineo et Nick Adams.
Quelques anecdotes Marlon Brando était pressenti pour jouer le rôle principal du film, mais sur les conseils d’Elian Kazan, Nicholas Ray lui préféra James Dean.
« La Fureur de Vivre » devait être filmée en noir et blanc mais la production décida à la dernière minute changea d’avis.
Plus de 4 millions de spectateurs ont vu le film en France lors de sa sortie en 1955.
« La Fureur de Vivre » figure à la 59e place des 100 plus grands films de l’histoire selon l’American Film Institute.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Entire Digital Publishing - Learn to read again.