×
google news

Tout sur la chanson "In the shadows" des Rasmus

Le groupe The Rasmus Créé en 1994, le groupe The Rasmus (qui s’appelait Rasmus avant d’ajouter un déterminant pour éviter toute confusion avec DJ Rasmus) est originaire d’Helsinki.
Composé de quatre membres (dont un batteur remplacé en 1998 par un autre), il sort son premier album dès 1996 et enchaîne ensuite les sorties au rythme d’environ une tous les dix-huit mois.

C’est en 2003 que The Rasmus sort « Dead letters », l’album qui sera à l’origine de son succès planétaire.
Le premier single, « In the shadows« , rencontre en effet un franc succès et est bientôt diffusé sur toutes les radios rock du monde.
La chanson « In the shadows » La chanson doit notamment son succès à une mélodie tapageuse et très rythmée, ainsi qu’à des paroles aussi noires qu’intrigantes.
En témoigne le refrain du morceau : « I’ve been watching I’ve been waiting In the shadows all my time I’ve been searching I’ve been living For tomorrows all my life ».
On peut traduire ces paroles comme suit : « J’ai tant marché, j’ai tant attendu Dans les ténèbres, que mon heure vienne J’ai tant cherché, j’ai tant vécu Pour des lendemains, toute ma vie ».

Le reste des paroles évoque une condition d’esclave vis-à-vis des forces du mal et un besoin d’exorciser les peurs à travers la mort.
Des mots à ne pas mettre entre toutes les mains, mais qui ont séduit les nombreux amoureux d’une musique à tendance dépressive, non loin des courants gothiques ou satanistes.
Succès Première dans les charts allemands, la chanson se classe également troisième en Angleterre ou encore sixième en France.
Ce succès permet au groupe de se lancer dans une grande tournée aux États-Unis, tout au long de l’année 2004.
Depuis, The Rasmus a sorti un DVD live, deux autres albums et même un best of, bilan d’une décennie de chansons.
En outre, les téléspectateurs français peuvent entendre régulièrement In the shadows puisque la chanson a été choisie comme générique de l’émission présentée par Laurent Ruquier chaque samedi soir, On n’est pas couché.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media