×

Black Friday, la France veut l’interdire et la classe politique s’agite

À la veille de la célébration du Black Friday en France, les voix s’élèvent pour dénoncer cet événement commercial.

black friday france
black friday france

Les publicités du Black Friday sont de plus en plus considérées comme des mauvaises pratiques commerciales. Un amendement y afférant a d’ailleurs été voté en commission.

Black Friday, la France veut l’interdire

À la veille de la célébration du Black Friday en France, les voix s’élèvent pour dénoncer cet événement commercial. Delphine Batho n’a pas des mots tendres face à cette pratique commerciale. L’ancienne ministre de l’écologie souhaiterait que les Français tournent le dos au consumérisme.

La députée des Deux-Sèvres y voient un marketing agressif qui vise à obliger les consommateurs à acheter les produits durant cette période. Pour elle, le secteur écologique est gravement affecté par le fameux Vendredi Noir.

En se basant sur la loi anti-gaspillage, Delphine Batho a fait adopter un amendement visant à interdire le Black Friday. Elle va plus loin en proposant un emprisonnement de 2 ans et une sanction pécuniaire allant jusqu’à 300.000 euros.

Attendons impatiemment la prochaine session parlementaire du mois de décembre pour voir si cet amendement sera adopté. Elisabeth Borne a rejoint sa camarade en dénonçant le Vendredi Noir qui tend à devenir une tradition commerciale en France. Eric Woerth a vite réagi en traitant cet amendement de « polémique inutile », car le consommateur est libre de juger les publicités du Black Friday.


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Contacts: