×

Voltaire : la pensée, l’œuvre et la biographie du philosophe français

La pensée philosophique, les principaux ouvrages et la biographie de Voltaire, auteur français père des Lumières, déiste et adversaire de la peine de mort.

François-Marie Arouet, mieux connu sous le pseudonyme de Voltaire, était un écrivain et philosophe français ; il écrivit des drames, des essais, des contes philosophiques et des poèmes. Il fut un personnage fondamental pour les événements qui conduisirent la France dans la Révolution.

Biographie de Voltaire

Voltaire, originaire d’une famille bourgeoise, est né à Paris en 1694. Il a passé sa jeunesse à fréquenter un collège jésuite ; ici il a développé un intérêt pour les sciences humaines et en particulier pour la philosophie. Ses études se sont concentrées sur le latin et les langues, à tel point que Voltaire parlait aussi couramment l’anglais et l’italien.

Son père l’avait conseillé de se former comme avocat, mais n’étant pas sa vocation, il a rapidement abandonné ses études. Dans la même période, il commence à fréquenter les cercles libertines ; à cause de ses écrits, dont le caractère satirique dérange les autorités, il est arrêté à la Bastille. En suite, ses productions l’ont fait entrer en collision avec un chevalier du Rohan ; ceci lui a coûté un autre arrêt, commuté en exil en Angleterre.

C’est à cette époque que l’écrivain a commencé à utiliser le nom de plume « Arouet de Voltaire » ; seulement plus tard il sera abrégé en Voltaire. Entre-temps, il rencontre des artistes comme Swift et Pope ; avec eux il partage les idées des Lumières, si différentes de l’absolutisme qu’il y avait en France.

Voltaire et les Lumières : la pensée

Le Siècle des Lumières est un mouvement philosophique ; fondé sur l’exaltation de la raison comme vertu présente en tous les hommes, il est capable de contrer la superstition et l’ignorance. Selon ce mouvement, fondé sur la foi dans la science et le progrès, la raison doit être utilisée comme un moyen de vaincre les croyances et de connaître la vérité.

Le point clé des Lumières est l’observation rationnelle du monde, principe sur lequel repose également la méthode scientifique. Avec Montesquieu, Rousseau, Diderot et D’Alembert, Voltaire est considéré comme l’un des pères des Lumières.

La relation avec la réligion

En tant que déiste, une idée clé de la pensée de Voltaire est l’existence de Dieu qui. Il affirme en fait, « Si Dieu n’existait pas, il faudrait l’inventer ; mais toute la nature nous crie qu’il existe ». Selon l’auteur, en fait, la structure même du monde exige qu’il y a une entité externe qui est intervenue pour le créer. L’intervention de Dieu, cependant, se limite à la création de l’univers ; après ça, selon l’auteur, il n’y a pas d’autres interventions divines et c’est la liberté de choix et d’action de l’homme. De plus, le Dieu de Voltaire est un Dieu universel et un Dieu de tous, comme la raison elle-même appartient à tout homme.

Dans son ouvrage « Traité sur la tolérance », le philosophe dénonce l’intolérance du catholicisme ; il définisse en outre le christianisme comme la religion « la plus sanguinaire qui ait jamais infecté le monde ». L’auteur rejette particulièrement les dogmes de la religion catholique et de toutes les religions historiques. Il est contraire à la foi aveugle et essaye par tous les moyens de combattre la superstition et même le fanatisme religieux. La pensée centrale de Voltaire soutient la tolérance envers les différentes religions, croyances et coutumes, soutenant l’égalité et le respect entre les hommes.

L’avis sur la peine de mort

Comme Cesare Beccaria, auteur de l’ouvrage « Des délits et des peines« , le célèbre essai en faveur de l’abolition de la peine de mort et de la torture, Voltaire s’est également opposé à ce type de peine. En particulier, l’auteur s’oppose à la peine de mort imposée pour des raisons religieuses ou idéologiques ; en tout état de cause, Voltaire estime qu’il est plus approprié d’être emprisonné à vie avec l’obligation de travailler pour le bien commun.

Les œuvres littéraires de Voltaire

La production littéraire de Voltaire a été très vaste et comprend des comédies, des tragédies, des lettres, des nouvelles et des essais. Ses œuvres sont encore très répandues aujourd’hui en raison de la centralité des thèmes abordés, tels que la tolérance, l’égalité et son horreur de la guerre et de la violence.

L’une des œuvres les plus connues de Voltaire est le « Traité sur la tolérance ». Dans ce traité, à partir de cas réels d’erreurs judiciaires comme celui de Jean Calas, l’auteur aborde les thèmes de l’intolérance, de la violence et même de la diffamation. « Micromega » est un roman philosophique qui traite du thème de l’homme et de son insignifiance par rapport à l’immensité de l’univers.

« Candide » oppose au contraire l’optimisme religieux, la soi-disant providence divine, à une critique particulière de la pensée de Leibniz, un philosophe allemand. Dans « L’Ingénu », l’auteur s’oppose aux croyances et à la foi aveugle dans les dogmes ; ici il poursuit sa conception de la tolérance. Dans « Zadig », Voltaire traite des questions politiques et religieuses avec une critique particulière du fanatisme religieux.


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Contacts: