×

Un prêtre tué avec un crucifix dans la gorge: il est accusé de pédophilie

Le corps du prêtre, battu et tué à Agnetz, au nord de Paris, a été retrouvé la gorge percée d'un crucifix.

Un prêtre tué avec un crucifix

Horreur à Agnetz, au nord de Paris. Un prêtre, retiré de l’Église pour pédophilie, a été tué et retrouvé la gorge percée d’un crucifix. La victime est Roger Matassoli, un ancien curé de la paroisse soupçonné de harcèlement des enfants de chœur mineurs. La police a arrêté le meurtrier présumé.

Prêtre tué avec un crucifix

L’abbé Matassoli a servi dans le clergé français pendant 42 ans avant d’être expulsé en 2009 pour pédophilie. Il a notamment servi dans l’église de l’Assomption de Notre Dame à Frossy. Les premiers tests effectués sur le corps du prêtre ont révélé que le prêtre avait été tué avec le crucifix et que, avant sa mort, il avait été violemment battu. Les médias français, qui citent à leur tour le procureur Florent Boura, ont rapporté que l’auteur présumé a été identifié et détenu.

C’est un garçon de 19 ans qui s’appelle Alexandre. Au moment de l’arrestation, il se présentait « en état de délire » et, pour cette raison, il a fait l’objet d’une hospitalisation forcée. Le motif n’est toujours pas connu, puisque le procureur a précisé que le jeune homme de 19 ans « n’a jamais indiqué qu’il avait été victime » de harcèlement de la part du prêtre.

Allégations de harcèlement

C’est en 2009 que le Père Matassoli a été retiré de la paroisse qu’il avait conduit jusque-là suite à l’ouverture de deux procès civils dans lesquels il était assis sur le banc des accusés. Les accusations font état du harcèlement de deux mineurs qui, à l’époque, avaient respectivement dix et quatorze ans et étaient des enfants de chœur. Les abus remontent au début des années 60 et à la fin des années 70.


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Contacts: