×

Pacte secret entre Malte et la Libye sur la question des migrants

Tripoli et La Valette auraient conclu un pacte secret pour empêcher les migrants libyens de débarquer à Malte.

pacte secret libie malte migrants
pacte secret libie malte migrants

Un nouvel pacte secret sur la question des migrants, cette fois signé par les autorités maltaises avec celles de la Libye. C’est ce que rapporte le quotidien maltais Sunday Times of Malta. L’accord, signé entre les forces armées maltaises (AFM) et les garde-côtes libyens, vise à intercepter les bateaux avec les migrants à bord, avant leur entrée dans les eaux maltaises, pour les amener directement en Libye.

Pacte secret sur les migrants, le signal d’alarme

Alarm Phone a posté une plainte au sujet du pacte secret des migrants à partir de son compte Twitter. L’ONG souligne que cet accord entre Malte et la Libye constitue une véritable violation des conventions internationales relatives aux droits de l’homme. En fait, le pacte vise à empêcher la fuite des migrants de Libye et, par conséquent, la fuite d’une zone de guerre.

« Sans surprise, il est maintenant confirmé que les autorités maltaises coordonnent les interceptions en collaboration avec #Libya. Cela empêche les gens qui fuient une zone de guerre d’atteindre un #portsûr et viole les conventions internationales relatives aux droits de l’homme ».

L’enquête de Sunday Times of Malta

Le journal maltais a publié sur son site en ligne une photo représentant le colonel maltais Clinton O’Neil, chef des opérations et des services secrets de l’Afm, ainsi que le vice-premier ministre libyen Ahmed Maiteeq. L’ambassadeur de Malte à Tripoli organisera la rencontre entre les deux personnalités politiques.

Les premiers contacts entre les gouvernements maltais et libyen remonteraient toutefois à l’année dernière, 2018. L’objectif principal de ces négociations était d’éviter une année de débarquements massifs de migrants sur l’île de Malte. Le porte-parole du Premier ministre maltais a toutefois réaffirmé que La Valette a toujours respecté les conventions et accords internationaux; les réunions bilatérales, comme celle qui a eu lieu récemment avec les autorités libyennes, ont lieu en permanence et à plusieurs niveaux.

Dès le début d’Octobre, l’ONG Open Arms a secouru 44 migrants qui risquaient de se noyer dans la Mer Méditerranée. L’intervention a eu lieu dans les eaux maltaises et, après le refus de l’Italie, le bateau de l’ONG a dû débarquer les 44 naufragés sur l’île de Malte.

Laisser un message de réponse

1000