×

Le piment, solution miracle pour maigrir ?

Le piment brûlerait les mauvaises graisses
Le piment brûlerait les mauvaises graisses
Le piment brûlerait les mauvaises graisses

Une étude américaine a démontré que les piments pourraient permettre de lutter plus efficacement contre les problèmes d’obésité.

D’après une étude menée par des scientifiques de l’Université du Wyoming aux Etats-Unis, le principal composant et principe actif du piment pourrait dans les années à venir devenir un élément incontournable de tous les régimes à la mode. Il a ainsi été démontré que la capsaïcine, le composé chimique qui nous brûle la langue et l’estomac, pourrait éliminer les mauvaises graisses.

La capsaïcine stimule le métabolisme en l’aidant à brûler plus efficacement de l’énergie et à créer de la chaleur. Les mauvaises graisses, responsables de la prise de poids chez l’homme, seraient de cette manière transformées en bonnes graisses brunes. Les résultats des recherches des chercheurs ont été présentés lors du congrès annuel de la Biophysical Society à Baltimore.

Le piment brûle les mauvaises graisses

« Dans notre corps, les cellules adipeuses blanches stockent l’énergie et les cellules adipeuses brunes entraînent une machinerie thermogénique (chaleur produite par la combustion des graisses) pour brûler la graisse stockée », explique Vivek Krishnan, un des chercheurs de l’étude.

L’étude a été réalisée sur des rongeurs et s’est avérée positive sur tous les sujets. Seuls ceux dont le récepteur de l’élément actif avait été retiré ont pris du poids. Bien entendu, les chercheurs ne conseillent pas d’avaler des quantités astronomiques de piments accompagnés d’une assiette de frites bien grasse, mais ils sont optimistes quant à l’utilisation de la capsaïcine pour aider à lutter contre les problèmes de poids chez l’homme.

Un complément alimentaire contenant de la capsaïcine devrait donc être mis sur le marché dans le futur, qui pourrait rencontrer un franc succès dans le monde. En 2014, près de 2milliard d’adultes étaient en surpoids, dont plus de 600 millions étaient obèses.


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Contacts: