×

L’Etat français pourrait entrer au capital du groupe PSA

Partager sur Facebook

L’Etat français envisagerait d’entrer au capital de PSA Peugeot-Citroën dans le cas où le groupe ne parviendrait pas à surmonter ses difficultés financières, qui serait astronomique pour l’année 2012.

Logo du groupe PSA Peugeot Citroën

Selon le journal Libération, l’Etat pourrait entrer dans le capital du groupe PSA si celui-ci en faisait la demande afin de limiter les pertes de l’entreprise. PSA, qui présentera mercredi ses comptes pour l’année 2012, a déjà déprécié pour 4,1 milliards d’euros d’actifs qui viendront s’ajouter à des pertes considérées comme historique.

« La situation du groupe inquiète l’exécutif. A tel point que, selon nos informations, l’éventualité d’une entrée de l’Etat au capital de PSA est examinée de près à l’Elysée« , indique le journal sans citer de sources. Il ajoute qu’il ne s’agit, « à ce stade, que d’une hypothèse de dernier recours, au cas où le groupe ne parviendrait pas à endiguer ses pertes« .

« Mais si une augmentation de capital se révélait indispensable, l’Etat pourrait y participer », a indiqué cette source au journal, expliquant qu’il reviendra néanmoins au groupe de prendre cette décision.

En octobre 2012, l’Etat avait déjà accordé une garantie financière de 7 milliards d’euros à la Banque PSA Finance (BPF), la division bancaire du groupe.


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Contacts: