×

Attaque au le Bataclan: qui sont les jeunes victimes

Il y a quatre ans, l'attaque du Bataclan à Paris. Le souvenir du groupe: "Les gens étaient terrifiés, ils prétendaient être morts".

Attaque au le Bataclan : qui sont les victimes

C’était le 13 novembre 2015, lorsque Paris a été le théâtre d’une série d’attaques terroristes revendiquées par la suite par l’État islamique. Les attentats se sont concentrés dans les premier, dixième et onzième arrondissements de Paris et au stade Saint-Denis. Il y a eu trois explosions près du stade et de nombreuses fusillades dans d’autres parties de la ville. Le plus sanglant a été enregistré au théâtre Bataclan, où se déroulait alors le concert rock du groupe américain Eagles of Death Metal : 90 victimes ont été tuées.

Attaque du Bataclan: les jeunes victimes

Au moment de l’attaque, l’endroit était plein de jeunes qui s’étaient réunis pour passer une soirée entre amis et sans soucis. Parmi eux, il y avait aussi l’Italienne Valeria Solesin, une Vénitienne de 28 ans, qui a déménagé à Paris pour un doctorat en démographie à la Sorbonne. La chose la plus dramatique, cependant, est que parmi les victimes, il y avait beaucoup de jeunes âgés de 17 à 26 ans: Victor Munoz (25 ans), Anna Pétard-Lieffrig (24 ans), Justine Moulin (23 ans), Nohemi Gonzalez (23 ans), Chloé Boissinot (25 ans), Lola Ouzounian (17 ans), Ariane Theiller (24 ans), Hugo Sarrade (23 ans), Lola Salines (20 ans), Estelle Rouat (25 ans), Valentin Ribet (26 ans), Caroline Prenat (24 ans), Marie Mosser (24 ans), Marie Lausch (23 ans), Marion Jouanneau (24 ans), Suzon Garrigues (21 ans), Mathias Dymarski (22 ans, décédé avec fiancée), Romain Dumet (25 ans), Elif Dogan (26 ans), Baptiste Chevreau (24 ans), Elodie Breuil (23 ans), Maxime Bouffard (26 ans).

La mémoire du groupe

Quatre ans plus tard, les Eagles of Death Metal, un groupe sur scène au moment de l’attaque, ont rappelé cette nuit dramatique: « Beaucoup de gens se sont cachés dans notre dressing, et les meurtriers ont réussi à entrer et à les tuer tous, sauf un garçon qui s’était caché sous ma veste en cuir – a déclaré le fondateur du groupe -. Les gens faisaient semblant d’être morts, ils étaient terrifiés. De nombreuses personnes ont protégé leur corps contre d’autres personnes », ont-ils déclaré. Les membres du groupe ont réussi à se sauver en s’échappant d’une sortie secondaire peu après les premiers coups de feu.


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Contacts: