Infos.fr » OM http://www.infos.fr L'actualité du jour Mon, 27 Apr 2015 20:35:11 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=3.7.1 Ligue 1: l’OM se saborde encore et laisse trois points à Lorienthttp://www.infos.fr/ligue-1-lom-se-saborde-encore-et-laisse-trois-points-a-lorient-132517.html http://www.infos.fr/ligue-1-lom-se-saborde-encore-et-laisse-trois-points-a-lorient-132517.html#comments Fri, 24 Apr 2015 20:48:18 +0000 http://doc-1y00j

Crédit AFP - By Bertrand Langlois

En perdition pendant une mi-temps, Marseille a subi une quatrième défaite consécutive et laissé Lorient venir prendre trois points précieux pour le maintien au terme d'un match fou (5-3), vendredi au Vélodrome, en ouverture de la 34e journée de Ligue 1.

Relégables avant le coup d'envoi, les Lorientais ont profité d'une première période indigne des Marseillais, sanctionnée d'une immense bronca à la pause, pour inscrire deux buts par l'ancien joueur de l'OM Jordan Ayew (9) et François Bellugou (14).

Les Marseillais ont réagi en seconde période, sur deux coups francs de Dimitri Payet, le seul capable d'apporter du danger devant le but lorientais, catapultés au fond des filets par André Ayew (59), puis Jérémy Morel (67).

Mais dans un match au scénario incroyable, Romain Philippoteaux profitait d'une mauvaise relance de Nicolas Nkoulou pour redonner l'avantage aux Lorientais (68), Michy Batshuayi égalisait pour Marseille (76)... Et Jordan Ayew, encore lui, s'offrait son 11e but de la saison d'une frappe limpide (3-4, 84).

En toute fin de match, Mathias Autret aggravait même la marque pour Lorient (86), et assurait à ses coéquipiers de bondir provisoirement à la 14e place, avec un point d'avance sur la zone de relégation.

Quant aux Marseillais, qui n'auront donc pris aucun point au mois d'avril, ils risquent fort de devoir faire une croix sur la Ligue des champions, leur objectif de début de saison. Avec 57 points, ils pourraient se voir relégués en 5e position dimanche, en cas de victoire de Saint-Etienne contre Montpellier, et rattrapés par Bordeaux, qui reçoit Metz samedi.

A quatre matches de la fin du championnat, on les voit mal revenir sur des Monégasques troisièmes, et qui continuent à surfer sur leur bon parcours en Ligue des champions. Surtout en jouant comme ils l'ont fait en première période.

- Jordan Ayew fait taire le Vélodrome -

Apathiques, sans inspiration, ils ont pressé à moitié leurs adversaires, qui n'en demandaient pas tant. Seul André Ayew, positionné arrière gauche pour pallier l'absence de Benjamin Mendy, blessé, a surnagé.

Mais c'est son frère, Jordan, qui s'est le plus mis en évidence, inscrivant son dixième but de la saison d'un superbe extérieur du pied sur une remise intelligente de Philippoteaux (9). Et cinq minutes plus tard, les Lorientais aggravaient la marque sur un coup franc de Walid Mesloub, que Jordan Ayew, encore lui, remisait de la tête pour François Bellugou (14).

Hués comme jamais cette saison à la mi-temps, les Marseillais ont montré un tout autre visage en seconde période, portés surtout par un toujours très bon Payet, dont les coups francs permettaient à André Ayew, du talon (59), puis à Morel, de la tête (67), de se remettre en selle.

Mais une mauvaise relance de Nkoulou permettait à Lorient de repasser en tête (68) et, comme un symbole d'un défaut récurrent des Marseillais, les Lorientais allaient encore inscrire deux buts, vidant prématurément le Vélodrome des supporters de l'OM.

Au passage, Jordan Ayew venait régler un compte tout personnel avec ce stade qui l'a beaucoup hué quand il portait le maillot olympien, d'une sublime frappe qui crucifiait Steve Mandanda (84). La fin de saison va être longue pour l'OM.

Résultats de la 34e journée de la Ligue 1 de football:

Vendredi:

Marseille - Lorient 3 - 5

Samedi:

(17h00) Paris SG - Lille

(20h00) Rennes - Nice

Toulouse - Nantes

Evian/Thonon - Bastia

Bordeaux - Metz

Caen - Guingamp

Dimanche:

(14h00) Saint-Etienne - Montpellier

(17h00) Lens - Monaco

(21h00) Reims - Lyon

Avec AFP

]]>
http://www.infos.fr/ligue-1-lom-se-saborde-encore-et-laisse-trois-points-a-lorient-132517.html/feed 0
Ligue 1: Ayew, Alessandrini et Thauvin titulaires avec l’OM face à Lorienthttp://www.infos.fr/ligue-1-ayew-alessandrini-et-thauvin-titulaires-avec-lom-face-a-lorient-132506.html http://www.infos.fr/ligue-1-ayew-alessandrini-et-thauvin-titulaires-avec-lom-face-a-lorient-132506.html#comments Fri, 24 Apr 2015 18:04:55 +0000 http://doc-1x90a

Crédit AFP/Archives - By Nicolas Tucat

Marcelo Bielsa a choisi de titulariser le Ghanéen André Ayew et les Français Romain Alessandrini et Florian Thauvin lors de la réception de Lorient, vendredi (20h30) en ouverture de la 34e journée de Ligue 1.

La configuration la plus probable, telle qu'annoncée plus tôt dans la journée sur le site de la radio RMC, serait alors de faire évoluer Thauvin à gauche de l'attaque, Alessandrini à droite de l'attaque, et André Ayew en position de latéral gauche, en lieu et place de Benjamin Mendy, forfait sur blessure.

Cette configuration, avec Jérémy Morel et Nicolas Nkoulou en charnière centrale et Brice Dja Djédjé sur le côté droit de la défense, serait résolument offensive puisque André Ayew est l'habituel titulaire de l'aile gauche de l'attaque marseillaise.

Outre le retour de Dimitri Payet en N.10, Marseille, qui reste sur trois défaites consécutives, évoluera avec deux jeunes joueurs dans l'entrejeu, Giannelli Imbula et Mario Lemina, préféré à Alaixys Romao.

Marseille: Mandanda (cap.) - Dja Djédjé, Nkoulou, Romao, A. Ayew - Imbula, Lemina - Alessandrini, Payet, Thauvin - Gignac

Lorient: Lecomte - Gassama, Koné, Bellugou, Le Goff - Jouffre (cap.), Ndong, Mostefa, Philippoteaux - Mesloub, J. Ayew

Arbitre: Saïd Ennjimi

Avec AFP

]]>
http://www.infos.fr/ligue-1-ayew-alessandrini-et-thauvin-titulaires-avec-lom-face-a-lorient-132506.html/feed 0
Ligue 1: Lyon reprend la tête, Saint-Etienne s’approche de l’OMhttp://www.infos.fr/ligue-1-lyon-reprend-la-tete-saint-etienne-sapproche-de-lom-131470.html http://www.infos.fr/ligue-1-lyon-reprend-la-tete-saint-etienne-sapproche-de-lom-131470.html#comments Sun, 19 Apr 2015 21:10:23 +0000 http://doc-1u1la

Crédit AFP - By Philippe Merle

Lyon a repris au PSG les commandes de la Ligue 1, après son match nul, à dix contre onze pendant une heure, contre Saint-Étienne (2-2), dans un derby de la 33e journée qui a tenu toutes ses promesses et contente également les Verts, désormais à hauteur du quatrième, Marseille.

. Un derby qui contente tout le monde

Dans ce derby qui comptait double, Lyon a d'abord ri, puis a pleuré et a fini par dire ouf à la fin de ce match de fou! Car même s'il ne le satisfait évidemment pas complètement - "un derby ne se joue pas, il se gagne" dit-on communément dans le foot -, ce résultat de parité lui offre un lot de consolation de luxe, la première place au soir de cette journée.

Une première place qui reste toutefois provisoire et bien fragile, puisque Paris, qui compte également 65 points avec une moins bonne différence de buts, a un match en retard à disputer, comptant pour la 32e journée, contre Metz le 28 avril.

"Je reste convaincu que la qualité du jeu déployé laisse augurer des possiblités, car notre trio d'attaque est d'une classe sans conteste. Certes, ça donne à Paris des possibilités accrues d'aller vers ce titre, mais la supériorité qualitative de notre équipe laisse aussi espérer un faux pas de Paris. Il reste des chances qu'on va exploiter à fond", a réagi le président lyonnais Jean-Michel Aulas.

Ses Lyonnais ont pourtant tout fait pour remporter ce 110e duel de l'histoire face au voisin honni. Leur entame a été tonitruante avec l'ouverture du score de Njie (25e) qui venait d'échouer par deux fois déjà devant Ruffier et Perrin sur sa ligne.

Mais les Stéphanois ont ensuite profité de la double peine qui a frappé l'OL et Lindsay Rose, exclu pour une main dans la surface. Gradel a transformé le penalty de l'égalisation (31e), avant que Hamouma entré en jeu après un réajustement tactique de Christophe Galtier a donné l'avantage aux Verts avant la pause.

Touché mais pas coulé, Lyon est revenu au score en début de seconde période par Jallet qui a coupé de la tête un coup franc indirect de Fekir, auteur de sa 9e passe décisive de la saison et encore brillant dimanche.

Fatigue oblige, la dernière demi-heure a été moins intense et les deux équipes ont logiquement baissé de pied. Pour un résultat qui peut aussi contenter les Verts, plus que jamais dans la course au podium, à égalité de points de l'OM et deux longueurs de Monaco.

. Ca se resserre pour l'Europa League

Alors que la 5e et la 6e place ont de fortes chances d'être également qualificatives pour la C3, la lutte s'est resserrée ce dimanche entre Bordeaux (6e), Montpellier (7e) et Lille (8e), qui se tiennent en quatre points.

Les Bordelais, qui espéraient néanmoins profiter du faux pas à Nantes (1-0) de l'OM pour venir à hauteur des Phocéens, ont au contraire chuté (1-0) chez des Lillois en pleine série vertueuse (6e victoire en 7 matches) et qui s'interdisent désormais tout calcul pour sauver une saison assez terne jusqu'ici.

Une philosophie qu'ils ont mise en application dès le début de la rencontre, où ils ont été récompensés par un but de Nolan Roux, son 6e de la saison, parfaitement servi par Sofiane Boufal. L'ancien milieu de terrain d'Angers (L2), arrivé cet hiver dans le Nord, a étincelé durant tout le match et réussi une ouverture encore décisive sur le but du 2-0 d'Adama Traoré.

Si les Girondins possèdent un matelas de quatre points d'avance sur le Losc, l'écart s'est réduit à deux points avec les Montpelliérains qui ont remporté (1-0) leur match de "water-polo" contre Caen, qui stagne à la 13e place, à trois points de la zone rouge.

Une rencontre qui aurait pu ne pas être jouée compte tenu de l'état de la pelouse, gorgée d'eau par endroits et à la limite du praticable, après les fortes pluies tombées dans la région languedocienne, mais que Montpellier a gagnée grâce à un but de Hilton, qui avait déjà marqué en Normandie (1-1) à l'aller.

Les résultats de la 33e journée :

Vendredi

Nantes - Marseille 1 - 0

Samedi

Nice - Paris SG 1 - 3

Monaco - Rennes 1 - 1

Metz - Lens 3 - 1

Lorient - Toulouse 0 - 1

Guingamp - Evian/Thonon 1 - 1

Bastia - Reims 1 - 2

Dimanche

Lille - Bordeaux 2 - 0

Montpellier - Caen 1 - 0

Lyon - Saint-Etienne 2 - 2

Avec AFP

]]>
http://www.infos.fr/ligue-1-lyon-reprend-la-tete-saint-etienne-sapproche-de-lom-131470.html/feed 0
Ligue 1: L’OM rate le podium, battu par un Nantes héroïquehttp://www.infos.fr/ligue-1-lom-rate-le-podium-battu-par-un-nantes-heroique-131221.html http://www.infos.fr/ligue-1-lom-rate-le-podium-battu-par-un-nantes-heroique-131221.html#comments Fri, 17 Apr 2015 20:41:38 +0000 http://doc-1t1en

Crédit AFP - By Jean-Sébastien Evrard

Marseille n'a pas réussi à reprendre la troisième place au classement, en ouverture de la 33e journée de Ligue 1, battu (1-0) vendredi par un Nantes héroïque.

L'OM était venu sur les bords de l'Erdre reprendre, au moins provisoirement, cette troisième place. Mais que peut espérer une équipe qui ne frappe qu'une demi-douzaine de fois au but en 90 minutes, avec un premier tir cadré à dix minutes de la fin?

Les Marseillais ont été battus à l'envie par des Nantais qui ont réussi leur match le plus abouti de la saison en Ligue 1, à l'égal de leur exploit contre Lyon en Coupe de la Ligue (3-2).

Marseille reste coincé à la 4e place avec 57 points et pourrait voir Monaco prendre 4 points d'avance s'il bat Rennes samedi.

Saint-Étienne (56) et même Bordeaux (54, mais avec une différence de buts nettement moins bonne) pourraient même menacer voire dépasser les Phocéens.

Certes, Rémy Riou a dû repousser magnifiquement sur la barre une tête de Rod Fanni sur un corner dans les arrêts de jeu, mais Nantes - qui a quasiment assuré son maintien avec 43 points - n'a pas volé son succès.

Marseille lui a même offert le bâton pour se faire battre sur une passe ratée de Fanni pour Steve Mandanda, qui a glissé, ce qui a permis à Serge Gakpé, en embuscade, de glisser le ballon dans le but du plat du pied (1-0, 20e).

Ce but est venu couronner 20 premières minutes, et même une première période pleine d'envie des Canaris, qui ont imposé un pressing effréné aux Marseillais, pris à leur propre jeu.

L'OM a eu beaucoup de mal à trouver une réponse tactique au pari tenté par Michel Der Zakarian, qui avait disposé son onze de départ en 4-4-2 avec un milieu en losange et Gakpé-Johan Audel en attaque.

Marseille s'est tout de même créé deux occasions nettes dans les 45 premières minutes.

D'abord par Michy Batshuayi, dont la reprise, sur un centre à ras de terre repoussé dans l'axe par Rémy Riou, s'est envolée (29e), puis par Romain Alessandrini, lancé par Jérémy Morel dans le dos de la défense, qui a contrôlé de la poitrine et trompé Riou, mais dont le ballon est passé d'un rien à l'extérieur du poteau gauche (45e).

Marcelo Bielsa a tenté le tout pour le tout en lançant Florian Thauvin et Lucas Ocampos en tout début de seconde période, à la place de Batshuayi et Gianni Imbula.

Mais si le contrôle du ballon par l'OM s'est fait de plus en plus hégémonique, la baisse d'intensité physique côté nantais aidant, ses actions n'ont pas été plus nombreuses pour autant.

C'est même Nantes qui aurait pu doubler la mise en contre sur une frappe de Veretout bien bloquée par Mandanda (58e) ou par un plat du pied gauche de Lucas Deaux, que le portier international était tout content de voir raser son poteau, une minute plus tard.

Poussé par ses 36.000 spectateurs, record de la saison, Nantes a fait le dos rond dans les vingt dernières minutes, sans céder.

Marseille, pour qui la qualification en Ligue des Champions est un impératif financier critique, va connaître des semaines très agitées, à regarder devant et derrière lui.

Résultats de la 33e journée de la Ligue 1 de football:

vendredi

Nantes - Marseille 1 - 0

samedi

(17h00) Nice - Paris SG

(20h00) Monaco - Rennes

Metz - Lens

Lorient - Toulouse

Guingamp - Evian/Thonon

Bastia - Reims

dimanche

(14h00) Lille - Bordeaux

(17h00) Montpellier - Caen

(21h00) Lyon - Saint-Etienne

Avec AFP

]]>
http://www.infos.fr/ligue-1-lom-rate-le-podium-battu-par-un-nantes-heroique-131221.html/feed 0
Foot: le PSG et l’OM boycottent Canal+ jusqu’au 30 maihttp://www.infos.fr/foot-le-psg-et-lom-boycottent-canal-jusquau-30-mai-130047.html http://www.infos.fr/foot-le-psg-et-lom-boycottent-canal-jusquau-30-mai-130047.html#comments Fri, 10 Apr 2015 17:54:27 +0000 http://doc-1n8ft

Crédit AFP/Archives - By Boris Horvat

Le Paris SG et l'Olympique de Marseille ont décidé vendredi de boycotter Canal+ au lendemain des sanctions infligées à leurs joueurs Zlatan Ibrahimovic et Dimitri Payet pour des propos tenus en marge des matches et diffusés par la chaîne.

Les deux grands clubs français ont publié le même communiqué en fin d'après-midi à l'encontre d'un des deux diffuseurs du championnat de Ligue 1 avec beIN Sport: "Soucieux d'éviter tout nouveau malentendu et afin de préserver l’intérêt et la régularité du championnat à sept journées de son terme, les dirigeants du Paris Saint-Germain / de l'Olympique de Marseille ont pris la décision de ne plus faire de déclarations publiques auprès des journalistes et devant les caméras des chaînes du groupe Canal Plus jusqu'au samedi 30 mai", date de la finale de la Coupe de France (PSG-Auxerre/L2).

Canal+ est le diffuseur historique du Championnat de France depuis 1984. Pour la période 2012-2016, la chaîne cryptée verse environ 420 millions d'euros à la Ligue de football professionnel (LFP), avec notamment l'affiche de chaque journée le dimanche soir, un match le samedi après-midi et deux magazines (Jour de Foot le samedi soir et le Canal Football Club le dimanche en fin d'après-midi).

Pour 2016-2020, Canal+ a reconduit son engagement de diffusion. La chaîne cryptée, qui diffusera toujours les meilleurs matches, va verser conjointement à son concurrent qatari beIN Sport 748,5 millions d'euros annuels à la Ligue.

Le Paris SG est détenu depuis 2011 par un fonds d'investissement qatari (QSI).

- Insultes -

"Cette mesure s'appliquera quels que soient les lieux et les circonstances (interviews, conférences de presse etc.) à leurs joueurs et leurs staffs professionnels soumis à une forte pression engendrée par les enjeux de fin de saison", poursuivent les deux clubs dans leur communiqué.

"Lourdement sanctionné, le Paris Saint-Germain / l'Olympique de Marseille qui est l'un des clubs les plus médiatisés et qui génère les plus fortes audiences télévisées ne veut pas prendre le risque de s'exposer à de nouvelles sanctions liées à des commentaires malencontreux provoqués par une décision arbitrale contestable", selon le communiqué.

"Le nombre de caméras et de micros des chaînes du groupe Canal Plus, qui entourent l'équipe en toutes circonstances, et la possibilité d'un jugement à posteriori après la diffusion d'images retenues comme preuves à charge par les juges de notre football nous conduisent à adopter cette plus grande prudence", concluent-ils.

Ibrahimovic et Payet ont écopé respectivement de quatre et deux matches de suspension ferme de la part de la commission de discipline de la LFP, pour des propos insultant le corps arbitral proférés à l'issue de leurs matches le 15 mars.

Des images diffusées par Canal+ avaient montré "Zlatan" dans les entrailles du stade Chaban-Delmas de Bordeaux en train de lancer des injures comme "putain de trou du cul" ou "pays de merde", qui avaient suscité la réprobation d'une partie de la classe politique, à l'issue de la défaite parisienne chez les Girondins en L1 (3-2).

Payet, meneur international français de Marseille, avait été filmé quant à lui en train de crier "on s'est fait niquer! Enculé(s)!" aux abords du vestiaire des arbitres après le match OM-Lyon (0-0), furieux que l'arbitre central, Benoît Bastien, n'ait pas validé un but.

Avec AFP

]]>
http://www.infos.fr/foot-le-psg-et-lom-boycottent-canal-jusquau-30-mai-130047.html/feed 0
Ligue 1: Paris roi du clasico et à nouveau leaderhttp://www.infos.fr/ligue-1-le-psg-bat-lom-3-2-et-redevient-leader-129273.html http://www.infos.fr/ligue-1-le-psg-bat-lom-3-2-et-redevient-leader-129273.html#comments Sun, 05 Apr 2015 21:00:50 +0000 http://doc-1k46h

Crédit AFP - By Boris Horvat

Le PSG a battu Marseille dans un clasico d'une intensité rare (3-2) dimanche au Vélodrome pour la 31e journée de Ligue 1, et a ainsi fait coup double: il a repris la première place à Lyon et relégué l'OM à cinq points.

. Podium: Paris torpille

Lyon avait repris la tête samedi en s'imposant à Guingamp, porté par sa doublette Fekir-Lacazette (un but chacun), sur fond de guéguerre de communication entre son président, Jean-Michel Aulas, et son homologue marseillais Vincent Labrune.

Le PSG lui est donc repassé devant à l'issue d'un clasico de haut niveau, avec des buts, certains superbes, des retournements de situation, des blessés, des faits de jeu, de la tension... Un grand clasico, où les buts se sont agglutinés autour de la pause.

Alors que l'OM semblait totalement perdu sur le plan tactique et que Marcelo Bielsa s'époumonait sous les regards hagards de ses joueurs, Gignac ouvrait le score de la tête sur un centre de Payet (30e), sa 12e passe décisive. Un premier coup de théâtre aussi inattendu que le deuxième, lorsque Matuidi le gaucher égalisait d'une superbe frappe enroulée du droit (35e).

Alors qu'Ibrahimovic demeurait transparent, son vis-à-vis Gignac le dépassait au classement des buteurs avec sa 18e réalisation, en gagnant son duel avec Sirigu juste avant la pause (43e), après un ballon gratté par Romao dans les pieds de Pastore.

"Zlatan" était néanmoins à la manoeuvre pour l'inversion du score dès le retour des vestiaire: c'est après son coup franc tiré en glissant que Marquinhos égalisait (49e) et c'est sous sa pression que Morel marquait contre son camp (50e). Mais le Suédois s'est montré dans l'ensemble d'une étonnante nonchalance, propre à irriter Laurent Blanc.

Il y eut aussi des faits de jeu propices à polémiques, comme ce bras de Gignac sur Marquinhos lors de l'ouverture du score, ou cette main du même Brésilien dans sa surface non sifflée par l'arbitre (56e).

Et des blessés, tous côté parisien: David Luiz en première période et Thiago Motta en seconde ont dû quitter le terrain. Pas de bon augure pour le PSG à l'orée de sa séquence dense, avec une demi-finale de Coupe de France dès mercredi contre Saint-Etienne, puis la finale de la Coupe de la Ligue samedi contre Bastia et enfin la réception du Barça de Messi le 15 avril en quart aller de Ligue des champions...

Mais dimanche soir, c'était bien la fête du foot français attendue, avec une ambiance phénoménale dans un Vélodrome à l'affluence record (65.148 personnes). Et une forte pression illustrée par quelques incidents d'avant-match comme la vitre du bus parisien brisée par une balle de golf et, moins grave, par le jet de boulettes de papier sur le bord du terrain.

. Europe: Bordeaux et Montpellier grappillent

Dans la course à l'Europe, Monaco (4e) et Saint-Etienne (5e) avaient ouvert le bal vendredi par un nul qui ne les arrangeait guère (1-1).

Car derrière, ça pousse. Bordeaux (6e), vainqueur à l'arraché de Lens dimanche après-midi (2-1), est revenu à deux longueurs des Verts. Montpellier (3-1 contre Bastia samedi) est à trois points des Girondins mais disputera mardi un match en retard à... Monaco.

. Maintien: Metz frétille

Grâce à un triplé de Maïga, Metz a mis fin à une série de 18 matches sans victoire contre Toulouse (3-2), également empêtré dans la zone de relégation. Lens tombe du coup à la dernière place.

Lorient (17e), fessé à domicile par Rennes (3-0), surnage toujours à deux points seulement de la zone rouge. Reims (battu 3-1 à Lille) et Evian (2-2 à Nice) ne sont pas non plus tirés d'affaire, alors que Caen, vainqueur in extremis 2-1 à Nantes, respire.

Résultats de la 31e journée de la Ligue 1 de football:

vendredi

Monaco - Saint-Etienne 1 - 1

samedi

Guingamp - Lyon 1 - 3

Lorient - Rennes 0 - 3

Montpellier - Bastia 3 - 1

Metz - Toulouse 3 - 2

Lille - Reims 3 - 1

Nice - Evian/Thonon 2 - 2

dimanche

Bordeaux - Lens 2 - 1

Nantes - Caen 1 - 2

Marseille - PSG 2 - 3

Avec AFP

]]>
http://www.infos.fr/ligue-1-le-psg-bat-lom-3-2-et-redevient-leader-129273.html/feed 0
Ligue 1: ambiance exceptionnelle au Vélodrome pour OM-Paris SGhttp://www.infos.fr/ligue-1-ambiance-exceptionnelle-au-velodrome-pour-om-paris-sg-129264.html http://www.infos.fr/ligue-1-ambiance-exceptionnelle-au-velodrome-pour-om-paris-sg-129264.html#comments Sun, 05 Apr 2015 19:31:55 +0000 http://doc-1k3xb

Crédit AFP - By Boris Horvay

Une ambiance exceptionnelle régnait dimanche soir au Stade Vélodrome de Marseille à l'occasion du sommet de la Ligue 1 entre l'OM et le PSG, un match auquel assistent près de 65.000 spectateurs.

L'entrée des joueurs sur la pelouse a été accompagnée d'un extraordinaire tifo déployé sur trois des quatre tribunes. Sur les deux virages apparaissait le logo de l'OM alors que côté Ganay, c'est un immense "OM" qui s'est affiché.

A l'énoncé des équipes, le nom d'Ibrahimovic a été lourdement sifflé, alors que côté marseillais, c'est encore l'entraîneur Marcelo Bielsa qui a recueilli la plus belle ovation, les deux virages chantant son nom. Quelques fumigènes ont été allumés.

Dans un bruit assourdissant, le coup d'envoi a été donné par Daniel van Buyten et Jean-Pierre Papin, deux anciennes gloires du club provençal.

Des dizaines de boulettes de papier jonchaient un des bords du terrain.

Dès le milieu d'après-midi, des centaines de supporters marseillais s'étaient massés autour du Vélodrome. A l'approche du match, le quartier autour de l'enceinte du boulevard Michelet a été littéralement pris d'assaut.

Les supporters marseillais ont alors beaucoup chanté, surtout à la gloire de Marcelo Bielsa.

Quelques incidents ont aussi eu lieu, des CRS utilisant des gaz lacrymogènes contre des supporters.

Le bus du PSG a lui été la cible de projectiles à son arrivée au Vélodrome. Une balle de golf a brisé une vitre du véhicule sans faire de blessé. Une source au sein du club parisien a déclaré à l'AFP qu'une plainte serait déposée.

A l'intérieur du stade, où 500 supporters parisiens ont pris place, l'ambiance était électrique et l'arrivée des joueurs parisiens à l'échauffement a été saluée par une énorme bronca.

Avec AFP

]]>
http://www.infos.fr/ligue-1-ambiance-exceptionnelle-au-velodrome-pour-om-paris-sg-129264.html/feed 0
Ligue 1: cet OM-PSG, plus qu’un clasicohttp://www.infos.fr/ligue-1-cet-om-psg-plus-quun-clasico-129210.html http://www.infos.fr/ligue-1-cet-om-psg-plus-quun-clasico-129210.html#comments Sat, 04 Apr 2015 17:59:50 +0000 http://doc-1j7j3

Crédit AFP/Archives - By Kenzo Tribouillard, Bertrand Langlois

Le Marseille-Paris SG de dimanche soir en clôture de la 31e journée de Ligue 1 (21h00) représente plus qu'un clasico: ce sera le 3e contre le 2e qui peut redevenir premier, dans une ambiance de folie et avec "Zlatan" pour pimenter le tout.

. Grabuge sur le podium

A seulement huit journées de la fin, avant la trêve internationale, Paris a pris les commandes... récupérées samedi après-midi par Lyon, vainqueur à Guingamp (3-1). L'OL compte du coup deux points d'avance sur le PSG, et quatre sur l'OM.

Si le double champion en titre l'emporte, il reprendra la tête et mettra probablement fin aux espoirs marseillais avec cinq longueurs d'avance. Si l'OM s'impose, il repassera un point devant le PSG, confronté à un calendrier démentiel. Un nul arrangerait les Lyonnais. Bref, il y a du "tournant de la saison" dans l'air...

. 'Match spécial'

"Spécial" ou "particulier", entre la capitale et la grande ville du Sud, le clasico n'est pas un match comme les autres. Côté OM, qui reste sur six défaites de rang dans ces confrontations, Marcelo Bielsa a pointé la nécessité de "traduire en actes l'émotion des supporteurs et de répondre aux attentes de la foule". Le Vélodrome pourrait fêter un record de 65.000 spectateurs, dans une ambiance qui s'annonce exceptionnelle.

A l'inverse, son homologue visiteur Laurent Blanc a tenu à banaliser le rendez-vous: "C'est un match important avec deux clubs concurrents pour le titre, mais ça ne vaut pas plus que trois points".

Si le match a perdu de son caractère sulfureux par rapport aux années 1990, le dispositif policier reste vigilant, et mise sur la prévention. A cet effet, les supporteurs parisiens seront exactement 500 au Vélodrome, sous la responsabilité du PSG qui organise leur déplacement officiel, et seront les seuls autorisés aux abords du stade.

. Attaques de feu

Marseille sera privé d'Imbula au milieu (suspendu), remplacé par Lemina, et Nkoulou, sans doute trop juste, alors que le PSG récupère en défense David Luiz et Marquinhos, remis, mais pas Lucas, convalescent.

Mais le match dans le match oppose "Dédé" à "Zlatan", deux des principales têtes d'affiche du championnat, presque "centenaires": Gignac le Marseillais compte 97 buts en L1 (dont 16 cette saison), tandis qu'Ibrahimovic en est à 99 sous le maillot du PSG (dont 17 en championnat cette saison). Ils avaient chacun réussi un doublé lors du dernier clasico mémorable (2-2 en octobre 2012, avec notamment le but "kung fu" du Suédois).

"Ibra" reste d'ailleurs sur huit buts en quatre matches (club et sélection). "Avoir un joueur comme lui dans ces matches-là, ça vous aide et ça affaiblit l'adversaire parce qu'il le craint", selon Blanc. "APG" pour sa part, deux buts en quatre matches, est soumis à la bonne concurrence de Batshuayi, jeune joker efficace.

Les deux leaders d'attaque sont soutenus par des acolytes de choix. Côté marseillais, Ayew et Payet font assaut d'altruisme. A Paris, Cavani avait marqué à l'aller (2-0), et Pastore a connu son déclic, mais aussi un retour de sélection tardif, "à six heures du matin avec la tête à l'envers", dixit Blanc...

. Et après ?

Au-delà du classement et de la rivalité, quelles traces immédiates laissera ce choc dans les effectifs, sachant qu'un clasico est souvent engagé, tendu, parfois à l'excès ?

Le PSG n'aura pas vraiment de temps pour souffler, puisqu'il démarre au Vélodrome une séquence dense et déterminante en jouant sur quatre tableaux en onze jours: demi-finale de Coupe de France contre Saint-Etienne dès mercredi, finale de Coupe de la Ligue samedi contre Bastia, et quart de finale aller de Ligue des champions contre le FC Barcelone le 15 avril.

L'OM ne dispute plus que le championnat, et aura du temps pour récupérer, mais sans pouvoir toutefois se permettre le moindre relâchement, puisqu'il effectuera ensuite deux déplacements consécutifs, à Bordeaux et Nantes.

Résultats de la 31e journée de la Ligue 1 de football:

vendredi

Monaco - Saint-Etienne 1 - 1

samedi

Guingamp - Lyon 1 - 3

Lorient - Rennes 0 - 3

Montpellier - Bastia 3 - 1

Metz - Toulouse 3 - 2

Lille - Reims 3 - 1

Nice - Evian/Thonon 2 - 2

dimanche

Bordeaux - Lens 2 - 1

Nantes - Caen 1 - 2

(21h00) Marseille - Paris SG

Avec AFP

]]>
http://www.infos.fr/ligue-1-cet-om-psg-plus-quun-clasico-129210.html/feed 0
Ligue 1: Lyon remonte sur le trône avant OM-PSGhttp://www.infos.fr/ligue-1-lyon-reprend-la-tete-avant-om-psg-129156.html http://www.infos.fr/ligue-1-lyon-reprend-la-tete-avant-om-psg-129156.html#comments Sat, 04 Apr 2015 16:52:54 +0000 http://doc-1j95f

Crédit AFP - By Fred Tanneau

Lyon a repris les commandes de la Ligue 1 en allant battre Guingamp 3-1 samedi, un trône que peut récupérer le PSG en déplacement à Marseille (3e) lors du clasico choc de dimanche soir en clôture de la 31e journée.

. Lyon met la pression

"Je crois beaucoup au sens de l'histoire. Et par conséquent, j'imagine terminer la dernière saison pleine au stade de Gerland par un titre. J'y crois. Pour moi, il y a même un côté inéluctable". Signé Jean-Michel Aulas, dans Le Progrès ce samedi.

C'est dire si ses Lyonnais avaient la pression à Guingamp ! Mais la pression, ils l'ont transformée en énergie puis renvoyée au Vélodrome. Si Paris l'emporte, il reprendra la tête et mettra probablement fin aux espoirs marseillais. Si l'OM s'impose, il repassera devant le PSG, confronté à un calendrier démentiel. Sachant qu'un nul arrangerait l'OL.

Mais en attendant le clasico, les Lyonnais ont rattrapé leur défaite à domicile avant la trêve (2-1 face à Nice). "Le résultat idéal, c'est d'avoir gagné ce soir. Voilà, nous, notre job on l'a fait, à eux de se rencontrer", s'est félicité Hubert Fournier, l'entraîneur rhodanien.

Car quoique privés de trois titulaires (Jallet, Gonalons, Gourcuff), ses hommes ont allié la manière au résultat, en neutralisant totalement les Guingampais sur le terrain et en bénéficiant de deux faits de jeu en première période, un penalty obtenu et l'exclusion d'un Breton (Kerbrat, 45e).

Surtout, Fekir et Lacazette ont encore été décisifs, sur la lancée de leurs bonnes performances en équipe de France la semaine dernière. Fekir a ouvert le score, en bénéficiant d'une énorme faute de main du gardien Lössl (27e). Puis Lacazette a doublé la mise sur un penalty qu'il avait lui-même provoqué (39e), inscrivant ainsi son 24e but de la saison (7e penalty), plus que jamais meilleur buteur du championnat.

Les deux derniers buts ne changeaient pas grand-chose à l'affaire, lorsque Njie alourdissait à 3-0 un score (61e) que Beauvue réduisait in fine (80e).

Lyon a donc envoyé un signal aux éternels rivaux, qui se trouvent dans des bonnes formes similaires. Il manquera Imbula (suspendu) côté marseillais et Lucas (convalescent) côté parisien, mais il y aura bien le duel de buteurs attendu entre Gignac (16 buts), annoncé titulaire par Marcelo Bielsa, et Ibrahimovic (17 buts), qui a singulièrement repris du poil de la bête dernièrement (8 buts en quatre matches avec son club et la Suède).

. Maintien: Metz, seul vainqueur

Une fois n'est pas coutume, seul Metz s'est imposé parmi les clubs du bas de tableau engagés samedi. Metz l'a emporté pour la première fois au bout de 18 matches infructueux, grâce au triplé de Maïga contre Toulouse (3-2) qui avait pourtant ouvert le score par Ben Yedder. Une victoire qui semble cependant trop tardive pour éviter le retour en L2 du promu.

Metz monte d'un cran et abandonne la lanterne rouge à Lens, qui joue à Bordeaux dimanche, alors que Toulouse reste le troisième larron de la zone rouge. L'élan apporté par Dominique Arribagé, arrivé sur le banc à la place d'Alain Casanova avant la trêve avec une victoire à la clef, n'aura pas duré.

Autre grand perdant du jour: Lorient (17e), fessé dans le derby à la maison par Rennes (3-0), avec notamment deux buts de la tête sur corner, oeuvres de Mexer et Armand.

Reims (16e) s'est incliné à Lille (3-1) alors qu'Evian (14e) est allé chercher un bon point à Nice (2-2).

. Montpellier grapille

Montpellier, malgré une prestation très moyenne, a renversé Bastia (3-1) grâce à deux penalties coup sur coup réussis par Barrios (69e) et Mounier (72e), avant que Samson ne profite d'un cadeau du gardien bastiais Areola. Le MHSC, 6e, peut toujours rêver d'Europe s'il s'impose à Monaco mardi dans un match en retard.

Résultats de la 31e journée de la Ligue 1 de football:

vendredi

Monaco - Saint-Etienne 1 - 1

samedi

Guingamp - Lyon 1 - 3

Lorient - Rennes 0 - 3

Montpellier - Bastia 3 - 1

Metz - Toulouse 3 - 2

Lille - Reims 3 - 1

Nice - Evian/Thonon 2 - 2

dimanche

(14h00) Bordeaux - Lens

(17h00) Nantes - Caen

(21h00) Marseille - Paris SG

Avec AFP

]]>
http://www.infos.fr/ligue-1-lyon-reprend-la-tete-avant-om-psg-129156.html/feed 0
Foot: parenthèse internationale fermée, place à OM-PSGhttp://www.infos.fr/foot-parenthese-internationale-fermee-place-a-om-psg-128272.html http://www.infos.fr/foot-parenthese-internationale-fermee-place-a-om-psg-128272.html#comments Mon, 30 Mar 2015 10:41:49 +0000 http://doc-1g0f4

Crédit AFP/Archives - By Franck Fife

La parenthèse internationale se referme et le clasico de la Ligue 1 Marseille-PSG, dimanche, peut s'inviter dans les têtes, comme celle de Zlatan Ibrahimovic qui lui a bien servi avec la Suède.

Zinedine Zidane s'est chargé de lancer le match des petites phrases en pronostiquant une victoire 3 à 0 pour Marseille, sa ville natale. Tour d'horizon des joueurs en vue ces derniers jours, côté PSG et côté OM.

. Ibrahimovic forte tête, Silva solide

"Zlatan" est une forte tête et il l'a encore montré durant la trêve internationale. L'icône suédoise a totalement assumé sa bordée d'insultes qui a fait polémique en France: "Je me contrôlais parfaitement. Ça ne change rien que je sois filmé ou pas." A l'issue d'une défaite à Bordeaux (3-2 le 15 mars), le colosse au catogan avait dérapé ("je n'ai jamais vu un tel arbitre", "pays de merde", ajoutant un "putain de trou du cul" à un destinataire non identifié).

Il sera convoqué le 9 avril devant la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) pour ses propos injurieux. Et son intervention en conférence de presse de avec la Suède ne va donc pas forcément servir ses intérêts -- "Je suis sanctionné à la place de l'arbitre pour des erreurs qu'il a faites" --, même s'il clame toujours son amour de l'Hexagone: "Je me plais bien en France! Tout le reste, c'est des conneries."

Cette tempête médiatique l'obsède-t-elle? Pas vraiment: il a inscrit un doublé contre la Moldavie en éliminatoires de l'Euro-2016 (2-0), avec un but gag -- quand il a renvoyé d'une tête chanceuse un mauvais dégagement du gardien adverse -- et un penalty tiré sans trembler.

Thiago Silva s'est lui montré solide dans ses deux matches amicaux gagnés avec le Brésil, face à la France (3-1, c'est Miranda qui est coupable sur le but des Bleus) et contre le Chili (1-0), où il a montré qu'il pouvait jouer dur (un carton jaune) et n'était pas qu'un défenseur technique.

Blaise Matuidi a eu du mal contre le Brésil (il était titulaire, avant d'être ménagé contre le Danemark), tout comme Salvatore Sirigu et Marco Verratti avec l'Italie contre la Bulgarie en éliminatoires de l'Euro-2016 (2-2).

. Batshuayi marque, Payet rayonne

Michy Batshuayi vit une saison de rêve. Il crève l'écran avec Marseille et a montré le même opportunisme et le même réalisme avec l'équipe nationale de Belgique. En éliminatoires de l'Euro-2016, dans un match facile contre Chypre (5-0) il est entré à un quart d'heure du terme et a fêté sa première sélection par un but rapide sur sa première touche de balle. Une action qu'il a conclu dans les bras de son sélectionneur, Marc Wilmots, ravi de l'entrée de son joker.

Son équipier à l'OM, André-Pierre Gignac, n'avait cette fois pas été appelé par Didier Deschamps contre le Brésil et le Danemark. Il a dû se contenter d'un nul en amical avec l'OM contre Nîmes (2-2) où il a profité d'une passe décisive de Florian Thauvin pour marquer le deuxième but de son équipe (le premier a été inscrit par Thauvin).

Steve Mandanda, titularisé chez les Bleus en l'absence d'Hugo Lloris blessé, a livré un bon match en dépit de la défaite face à la Seleçao au Stade de France. Il a notamment brillé face à Neymar. Le gardien de l'OM n'a rien à se reprocher, ayant plutôt été desservi par sa défense.

Dimitri Payet est lui entré pour les huit dernières minutes de France-Brésil, avant d'être titularisé contre le Danemark. Le Réunionnais s'est montré particulièrement à l'aise dans le rôle du meneur de jeu. Passes en profondeur, frappe enroulée: l'ancien joueur de Saint-Etienne, où avait lieu le match des Bleus contre les Danois, a sorti toute sa panoplie pour offrir sa plus belle prestation en bleu.

Avec AFP

]]>
http://www.infos.fr/foot-parenthese-internationale-fermee-place-a-om-psg-128272.html/feed 0