Home / Actualité / En France, la pression fiscale est l’une des plus fortes d’Europe

En France, la pression fiscale est l’une des plus fortes d’Europe

Une étude réalisée par l'institut économique Molinari révèle que les salariés français font partie des plus taxés du continent, juste derrière la Belgique.

Marianne française

Crédits : Gouvernement.fr

Si avec un taux de prélèvements obligatoires de 60,3 %, la Belgique occupe la première place des pays européens les plus touchés par la fiscalité, la France arrive en deuxième position, avec un taux d'imposition de 56,6 %.

C'est plus que l'Autriche (3e), la Hongrie (4e), l'Allemagne (5e), l'Italie (6e), la Suède (7e), l'Espagne (8e), le Luxembourg (9e), la Bulgarie (10e), le Royaume-Uni (11e), Malte (12e), l'Irlande (13e) et Chypre (14e).

Une fiscalité omniprésente jusqu'à la fin juillet

Bien que le salaire moyen en France fasse partie des plus importants en Europe, 53 647 euros par an, la fiscalité culmine à 30 371 euros par tête. Toujours selon Molinari, la pression fiscale dans l'Hexagone est tellement grande que les salariés français travaillent 7 mois sur 12 dans l'unique but de financer les dépenses de l'Etat, concrètement de payer des impôts.

Ainsi, les Français doivent patienter... jusqu'au 26 juillet de chaque année pour ne plus avoir à subir la fiscalité. A titre de comparaison, les Chypriotes sont les mieux lotis, le 14 mars, alors que la plupart des pays trouvent leur jour de libération fiscale au mois de juin. Dernière de la classe, la Belgique pousse jusqu'au 8 août pour pouvoir se libérer de ce poids.

   
Retour en haut de page
Plus dans Actualité, Economie
Claude Guéant, ancien ministre de l'intérieur
Claude Guéant a été victime d’un malaise

Selon les informations du quotidien Le Parisien, l'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant a subi ce jeudi un malaise dans...

Fermer